Reggae city festival : Acte III

Posté par - 10 mars 2017

Le promoteur du Reggae city festival, Sams’K Le Jah, a tenu un point de presse ce jeudi 9 mars 2017 à Ouagadougou. Cette rencontre visait à dévoiler les grandes lignes de ce festival qui se tiendra du 23 au 26 mars au palais de la culture Jean-Pierre Guingané. Reggae city festival est un village 100% reggae

Le Reggae city festival : Un village pour connaître et vivre le reggae

Posté par - 17 avril 2015

Bon nombre d’événements sont organisés à la faveur de chaque 11-Mai, date anniversaire de la disparition de Bob Marley. La jeunesse burkinabè ne reste pas en marge de cette célébration. Afin de donner à cette commémoration un caractère particulier, Sams’K Le Jah a décidé d’initier un festival dénommé «Reggae City», un village 100% reggae gratuit.

Zion-B ou le vidéaste chanteur

Posté par - 3 octobre 2013

Il fait de la musique. Notamment du rap et du  reggae, le tout mariné dans les rythmes traditionnels africains. Il a déjà deux albums sur le marché depuis 2008. Un single sera bientôt dans les bacs à disque. « Rao la boto » est le titre. Zion-B (made in Burkina, celui-là), c’est de lui qu’il s’agit, explique

Musique : Beri Kas Man, le reggaeman de Milan

Posté par - 28 mai 2013

La diaspora burkinabè grouille d’artistes musiciens. Beri Kas Man en fait partie. Depuis Milan en Italie, il distille en mooré des messages en faveur de l’éducation dans une sauce reggae. L’homme prépare la dédicace de son deuxième album. Arrêt.

Moussa Xlim : “Maintenant que j’ai vu Ouagadougou, je ne sais plus…”

Posté par - 18 mars 2013

  Originaire de Gambie et né en Côte d’Ivoire, Moussa Xlim est un mélange de différentes cultures d’Afrique de l’Ouest qui est installé depuis plusieurs années à Montréal au Canada, où il a étudié et fait son chemin dans la musique et la culture en général. De passage à Ouagadougou à l’occasion du FESPACO 2013,

Black Soul, l’animateur qui soigne par le reggae

Posté par - 10 septembre 2012

Vendredi 7 septembre 2012. 20 heures temps universel à Ouagadougou. Après cinq minutes de pub, une voix grave et rock entonne un « assalam allekoum » sur les antennes de la 105.2.  C’est la voix de Black Soul, un animateur à la Radio Ouaga Fm. En plus du générique de l’émission, cette voix est facilement reconnaissable et