Rentrée judiciaire 2019-2020

Rentrée judiciaire 2019-2020 : Sous la houlette du contrôle des finances publiques

Posté par - 1 octobre 2019

Ce mardi 1er octobre 2019, marque la rentrée judiciaire 2019-2020. Le thème retenu était «le contrôle interne et externe des finances publiques au Burkina Faso : Quelles implications pour la Cour des comptes ? ». Cette rentrée était placée sous le patronage du président du Faso, Roch Kaboré, garant de l’indépendance du pouvoir judiciaire. Pendant cette

Rentrée judiciaire sous l’examen des rapports entre juridictions nationales et communautaires

Posté par - 2 octobre 2017

Le passage à une nouvelle année judiciaire a été marqué ce lundi 2 octobre 2017 par une cérémonie solennelle présidée par le président du Faso, Rock Marc Christian Kaboré. La rentrée judiciaire 2017-2018 a été célébrée sous le signe « des rapports entre les juridictions nationales et les juridictions communautaires ». Convaincus que le salut des Etats

Rentrée judiciaire 2014-2015 : Le monde judiciaire face aux obstacles juridiques

Posté par - 24 septembre 2014

La rentrée judiciaire qui marque la reprise des activités juridictionnelles du Burkina Faso au titre de l’année judiciaire 2014-2015 interviendra ce mercredi 1er octobre. C’est la salle des Banquets de Ouaga 2000 qui abritera l’audience solennelle de cette rentrée. Le thème en débat est : « Les entraves juridiques au bon fonctionnement de la Cour de cassation ».

Rentrée judiciaire 2012-2013: focus sur les élections couplées 2012 et le rôle du juge

Posté par - 2 octobre 2012

La rentrée judiciaire 2012-2013 qui relance les activités juridictionnelles au Burkina Faso est intervenue ce lundi 1er octobre et a réuni la grande famille judiciaire en une audience solennelle présidée par le Premier président du Conseil d’État. Une audience délocalisée au cours de laquelle a été largement développé le thème de cette rentrée judiciaire focalisée

Blaise Compaoré : « J’ai dit aux militaires qu’ils ne pouvaient pas refuser d’exécuter une décision de justice »

Posté par - 4 octobre 2011

L’un des éléments déclencheurs principaux de la crise socio-militaire qu’a connue le Burkina Faso au début de l’année 2011 a été la libération, par des militaires, de deux de leurs frères d’armes emprisonnés pour des crimes et délits que ces derniers ont commis contre des citoyens. Il s’en est suivi des actes d’agression du palais