Quartier Pazani de Ouaga : Les déplacés internes entre l’enclume et le marteau

Posté par - 11 juillet 2019

Les assassinats au Grand-Nord du Burkina Faso ont contraint plusieurs milliers de personnes à quitter leurs foyers. Plus de 230 ressortissants de la Commune de Silgadji dans le Soum ont, ainsi, trouvé refuge à Ouagadougou. Des bonnes volontés n’hésitent pas à tendre la main à ces Burkinabè désormais appelés « déplacés internes ». El Hadj