Assassinat de Thomas Sankara : Témoins, parties civiles et accusés sur le lieu du crime

Posté par - 14 février 2020

33 ans après l’assassinat du leader de la révolution burkinabè et dans le cadre de la manifestation de la vérité dans cette affaire, le Tribunal militaire de Ouagadougou a procédé à la reconstitution des faits, aux interrogations et aux confrontations éventuelles. C’était hier jeudi 13 février 2020 au célèbre Conseil de l’Entente, lieu du crime.

15-Octobre : Devoir de mémoire d’anciens CDR

Posté par - 14 octobre 2019

Plus de 30 ans après, la nostalgie de la révolution reste toujours présente. Pour un devoir de mémoire, un panel a lieu. Jean Hubert Bazié et des camarades militants et anciens membres du Comité de Défense de la Révolution (CDR) l’ont animé ce lundi 14 octobre 2019 à Ouagadougou. Les militants célèbrent les acquis de

Us et coutumes : De la préservation de ces pratiques qui renforcent la cohésion sociale au Burkina

Posté par - 13 novembre 2017

La Médiateur du Faso Saran Sérémé  voit en la chefferie traditionnelle un allié de taille pour la consolidation du tissu social au Burkina.  Avant d’arriver à Kaya ce lundi 13 novembre 2017 pour la tenue d’une rencontre de renforcement de compétence et de recyclage des délégués régionaux et leurs secrétaires sur les méthodologies et techniques

Le comité international Mémorial Thomas Sankara commémore la révolution

Posté par - 4 août 2017

Le comité international Mémorial Thomas Sankara a organisé une conférence publique, ce vendredi 4 août 2017 à Ouagadougou. Cette activité s’inscrit dans le cadre de la commémoration du 34e anniversaire de la révolution au Burkina Faso. La conférence publique du Comité international Mémorial Thomas Sankara a été animée principalement par des amis et collègues du

[VIDEO] – La parodie de Joe Rapide

Posté par - 6 janvier 2017

Lors de la soirée “Bon nané 2017”, un spectacle d’humour au Burkina, l’humoriste Joe Rapide a parodié le titre “Je ne bois plus” du groupe ivoirien “Révolution. Regardez !

“N’est pas révolutionnaire qui veut mais qui peut”, affirme l’ADR

Posté par - 4 août 2016

L’Alliance des démocrates révolutionnaires affirme, dans cette déclaration, que les idées de la Révolution d’août 1983 continuent et que la lutte doit continuer car pour elle, “le système que Blaise Compaoré a mis en place est toujours présent avec les mêmes acteurs moins leur mentor qu’ils ont trahi comme lui aussi avait trahi le chef

“L’insurrection populaire s’est inspirée des idéaux du Président Thomas Sankara”, selon l’UGEP

Posté par - 4 août 2016

Dans cette déclaration, l’Union de la Gauche Extra Parlementaire (UGEP) se prononce sur le 4 août 1983 et des répercussions de la Révolution sur le Burkina.  Peuple du Burkina Faso, ouvriers, paysans, travailleurs démocrates et patriotes  progressistes ; 05 Août 2016 : c’est le 56ème  anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance politique nationale ; 04 Août

Valère Somé : « Je n’ai aucun ressentiment vis-à-vis de mes tortionnaires »

Posté par - 10 septembre 2015

« Les nuits froides de décembre, l’exil…ou la mort », c’est l’intitulé de l’œuvre que vient d’accoucher le Dr Dieudonné Valère Somé. La dédicace dudit livre a eu lieu dans l’après-midi de ce 10 septembre 2015 au centre des archives nationales à Ouagadougou. « Un document d’histoire, un témoignage d’une période d’années de braise du Burkina », ainsi est

30 et 31 octobre : « Insurrection ou révolution ? »

Posté par - 1 février 2015

Le Mouvement du Manifeste pour la Liberté a réuni trois panélistes ce 31 janvier 2015 pour discuter d’un thème qui met au centre les événements du 30 et 31 octobre. « Insurrection ou révolution », c’est autour de cette question que le Docteur Luc Marius Ibriga, le Professeur Mahamadé Sawadogo et Diallo Moussa du CGTB ont développé

« Sankariste » à l’âge de 5 ans !

Posté par - 3 décembre 2014

Idrissa Diarra revient avec une nouvelle tribune et il raconte comment il a vécu la Révolution d’août 1983. Il y a une littérature abondante sur le Président Thomas Sankara, en passe de devenir intarissable, tant chaque jour, de nouvelles initiatives et œuvres naissent. Cependant, rare sont les œuvres (même en peinture, dessin) émanant de l’enfance

Martyrs de la Révolution : Les honorer mais leur rendre justice aussi

Posté par - 2 décembre 2014

Les Burkinabè conduisent aujourd’hui les derniers martyrs de la Révolution d’octobre 2014 à leur dernière demeure. Un dernier hommage leur sera rendu à la Place de la Révolution, avant de les accompagner au cimetière municipal à Gounghin. En attendant la journée d’hommage à l’ensemble des martyrs, Michel Kafando et Isaac Zida tiennent ainsi en partie

Départ de Compaoré : «Ce n’est pas un parti politique qui a fait le sacrifice, ce sont les Burkinabè» (Diabré)

Posté par - 29 novembre 2014

La victoire sur Blaise Compaoré n’appartient pas en particulier à un parti politique. C’est l’avis de Zéphirin Diabré, président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) et ex-Chef de file de l’opposition politique, exprimé lors de la première session d’après-Révolution du Secrétariat exécutif national du parti, ce 29 novembre 2014 à Ouagadougou. Le

Luc Marius Ibriga : « La philosophie de la transition est en marche »

Posté par - 22 novembre 2014

Il est incontestablement l’un des cerveaux de la rédaction du texte qui régit en ce moment le processus de transition au Burkina Faso: Luc Marius Ibriga. Interrogé à la sortie de la cérémonie de passation des charges entre chef d’État sortant, Isaac Zida et Michel Kafando, nouveau président du Faso, le Pr Luc Marius Ibriga

Ciné Droit Libre : “Le Lion” sort de sa tanière

Posté par - 11 juillet 2012

L’un des films qui a retenu l’attention des cinéphiles pendant cette édition de Ciné Droit Libre est « Les traces du lion », réalisé par Dimanche Yaméogo. La dernière séance de ce film a eu lieu, le samedi 07 juillet 2012, à l’Institut Français de Ouagadougou. Les débats qui s’en sont suivis ont été des

Spécial 15 Octobre – Alphonse Tougouma, 2e VP du FFS: “On partageait la révolution avec les ainés”

Posté par - 15 octobre 2011

  Monsieur Alphonse TOUGOUMA, deuxième vice-président du Front des Forces Sociale (FFS), est un homme averti en matière politique. Après avoir fait chemin dans un premier temps avec le FFS, il avait voulu s’en allé pour l’UPS. De retour avec son chef d’antan, Norbert Michel Tiendrébeogo, il semble être investi d’un pouvoir jeune et sankariste.