Gendarmerie nationale : Un nouveau commandant pour la 3e région

Posté par - 5 septembre 2017

La 3e région de la gendarmerie du Burkina Faso est sous le commandement du colonel Blaise Ouédraogo. Il remplacement le colonel Serge Alain Ouédraogo. La passation de commandement a eu lieu au camp Paspanga, ce mardi 5 septembre 2017. C’est ce mardi 5 septembre 2017 que le colonel Blaise Ouédraogo a pris officiellement le commandement

Sécurité : Le Burkina et le Ghana s’arment à Ouagadougou

Posté par - 12 juillet 2017

Ce mercredi 12 juillet 2017 à Ouagadougou, le ministre d’Etat, ministre de la sécurité, Simon Compaoré a signé un communiqué conjoint avec son homologue Albert Kan Dapaah. La signature de ce communiqué est issue de la visite d’amitié et de travail que le ministre de la sécurité nationale ghanéen a effectuée au Burkina depuis le

Industrie militaire : La République Tchèque expose ses compétences à Ouaga

Posté par - 23 mai 2017

La République tchèque mène actuellement une opération de séduction avec l’exposition d’échantillons des produits de son industrie militaire à Ouagadougou. Et c’est séduit en attendant que la diplomatie soit « activée », qu’est ressorti le ministre d’Etat, ministre de la sécurité Simon Compaoré qui était accompagné par le ministre de la défense, mais également des autorités militaires

Services payés à la police : Simon Compaoré veut « complètement refaire la robe »

Posté par - 17 mai 2017

Après avoir pris connaissance du rapport de l’inspection générale des services qui a fait ressortir les « disparités » sources des « mouvements d’humeur» au sein de la troupe, le ministre de la sécurité  Simon Compaoré estime qu’il faut à présent « complètement refaire la robe ».   L’état des services fait par l’inspection générale des services de la police

Simon Compaoré dans le grand Ouest : « Nous repartons très confiants »

Posté par - 8 mai 2017

La tournée du ministre d’Etat, Simon Compaoré, dans le grand Ouest a pris fin ce dimanche 7 mai 2017 à Banfora. Au total, la délégation du ministère de la sécurité a pu parcourir 15 communes et visiter 29 Commissariats de Police et Brigades territoriales de gendarmerie. « Nous avons rencontré des gendarmes, des policiers et nous

Burkina : Deux personnes enlevées dans la région du Sahel

Posté par - 27 avril 2017

Burkina 24 a appris, le jeudi 27 avril 2017, l’enlèvement d’agents de la Direction régionale de l’eau de la Région du Sahel. Des sources sécuritaires ont confirmé l’information auprès de Burkina 24 tout en précisant que l’enlèvement a eu lieu à Inabao, ce jeudi 27 avril “peu avant midi”. Lire aussi 👉👉👉 Enlèvement à Inabao : Les

Alerte de risques d’attaques au Burkina : “Il n’en est rien”

Posté par - 30 mars 2017

Le Ministère de la Sécurité dit avoir constaté qu’un message faisant état de risques d’attaques imminentes des lieux très fréquentés circule sur les réseaux sociaux depuis ce matin (jeudi 30 mars 2017) au Burkina Faso. Un communiqué signé du Directeur de Cabinet, Clément Ouongo et rendu public ce 30 mars 2017 fait savoir qu’il n’en

Sécurité au Nord : « L’appel de Bogandé »

Posté par - 6 mars 2017

La situation sécuritaire au nord du Burkina est préoccupante. Le  groupe parlementaire « Burkindlim »  suggère la tenue d’un forum national sur la question. Réunis à Bogandé les 4 et 5 mars 2017 pour leurs premières journées parlementaires, les députés membres du groupe parlementaire « Burkindlim », dans un manifeste baptisé « Appel de Bogandé », ont proposé la tenue d’un

Soum : « Nous allons réagir» (Simon Compaoré)

Posté par - 27 janvier 2017

Le ministre de la sécurité intérieure, Simon Compaoré a réagi ce vendredi 27 janvier 2017 sur la « désertion » du corps enseignant dans la province du Soum au Nord du Burkina. Selon l’information donnée par la télévision Bf1 le jeudi 26 janvier, (02) hommes « bien armés » sur une moto, ont sommé des enseignements de quitter leur

Kombissiri – Pomé : Le policier en fuite est mort

Posté par - 9 décembre 2016

Le policier recherché dans le cadre de la mort d’un habitant de Fara dans les Balés, est finalement décédé. [Article mis à jour le 9 décembre 2016 à 18h43] Il était recherché par les forces de sécurité après la mort d’un habitant à Pomé dans la nuit du jeudi à vendredi. Retrouvé dans un hameau,

Gendarmerie : 754 nouveaux sous-officiers prêts au combat

Posté par - 30 novembre 2016

La 42ème promotion des élèves sous-officiers de gendarmerie a prêté serment ce mardi 29 novembre 2016 dans l’enceinte de l’École Nationale des Sous Officiers de la Gendarmerie au Camp Ouezzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso. Au total, ils sont 754 sous-officiers aptes à servir désormais la nation burkinabè. Cette promotion, la deuxième depuis la décision du commandement

Bobo : Simon Compaoré face aux dozos

Posté par - 29 novembre 2016

Le ministre de la sécurité intérieure, Simon Compaoré était face à la confrérie des dozos de la région de l’Ouest ce mardi 29 novembre 2016 à Bobo-Dioulasso. Cette rencontre avait pour objectif de les informer sur l’existence d’un décret qui a été adopté par le conseil de ministres portant sur la police de proximité. Ils

Burkina : Les détenteurs de pétards invités à déposer leur stock dans les services de sécurité

Posté par - 29 novembre 2016

Le gouvernement burkinabè a décidé de passer à une autre étape de l’interdiction des pétards utilisés lors des manifestations festives.  Après le communiqué du ministre du commerce rappelant qu’il est interdit d’importer, de fabriquer, de vendre ou de détenir des pétards, le ministre de la sécurité intérieure fait diffuser un autre communiqué. Celui-ci invite les

Simon Compaoré : “La sécurité est assurée dans notre pays”

Posté par - 22 octobre 2016

“La sécurité est assurée dans notre pays. Il est facile depuis Ouagadougou d’opiner et de dire des choses. Il serait surtout bien d’aller sur le terrain (…) et opiner “. C’est la réponse de Simon Compaoré, ministre de la sécurité intérieure à la question de savoir si le pays est bien sécurisé. A celle de

Attaque d’Intagom : Le MPP “appelle à la vigilance du peuple”

Posté par - 14 octobre 2016

Dans cette déclaration, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) réagit à la récente attaque d’Intagom.  Dans la nuit du 11 au 12 octobre  2016,  des individus armés ont attaqué le poste avancé d’Intagom (province de l’Oudalan), localité située à cinq kilomètres de la frontière malienne. Cette barbarie inqualifiable, vient encore endeuiller le peuple

Burkina : Entraînement à l’aéroport ce samedi 6 août 2016

Posté par - 5 août 2016

Le ministère en charge de la sécurité intérieure, dans un communiqué, a annoncé que les alentours de l’aéroport international de Ouagadougou connaîtront une activité particulière du 6 au 7 août 2016. En effet, le communiqué indique « que pour des raisons d’entraînement, le dispositif de contrôle aux entrées de l’aéroport sera en position avancée vers l’avenue

Koglweogo : « La situation est sous contrôle» (Paul Kaba Thiéba)

Posté par - 5 juillet 2016

La gestion des groupes d’auto-défense Koglweogo est revenue en débat ce mardi 5 juillet 2016 lors de l’émission « Dialogue avec le Gouvernement » sur la RTB avec comme invité, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba.   La ligne du Gouvernement Thiéba défendue par ce dernier est que, vu « les moyens limités » de l’Etat, « les Koglweogo peuvent apporter »

Attentat du 15 janvier à Ouaga : 49 interpellations, 3 suspects sérieux retenus

Posté par - 30 juin 2016

« Je ne répondrais pas à des questions sur les Koglweogo » a lancé Simon Compaoré, ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure lors du point de presse du Gouvernement  ce 30 juin 2016. Le ministre voulant communiquer, dit-il, « uniquement » sur les interpellations effectuées par les Forces de défense et

Désignation de maires : L’ultimatum de Simon Compaoré

Posté par - 28 juin 2016

Avant d’entamer son discours dans le cadre de l’atelier de capitalisation des acquis de l’organisation des élections de 2015 et 2016 au Burkina, le ministre en charge de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure (MATDSI), Simon Compaoré ayant accusé un retard de 45 minutes, s’est expliqué. Le premier argument du ministre d’Etat,

Manifestation pro-Koglweogo : Course poursuite à Zongo

Posté par - 28 juin 2016

Le samedi 25 juin 2016, à Zongo, un des quartiers de Ouagadougou, des affrontements ont eu lieu entre des Koglweogo et des jeunes. Ceux-ci ont délogé le groupe d’auto défense et certains ont même été interpellés et gardés par la Police. Le mardi 28 juin 2016, des jeunes qui se reclament de Zongo ont bloqué la nationale n°1,

Burkina : Ce dont les Koglweogo ont parlé à Kombissiri

Posté par - 22 juin 2016

« Un monde fou, près de 25 000 personnes ». Ce sont les mots utilisés par Moussa Thiombiano allias Django, le chef des Koglweogo de la région de l’Est pour qualifier la mobilisation de ses compères lors de la rencontre nationale des Koglweogo le mercredi 22 juin 2016 à Kombissiri. Joint par Burkina 24 à la

Burkina : Une femme suspecte interpellée à Ouaga

Posté par - 17 juin 2016

Ce vendredi 17 juin 2016, une dame a été arrêtée à Ouagadougou vers Watam Kaizer. Cette opération a été menée par la Police nationale selon des témoins qui se sont confiés à Burkina 24. Mais il s’avère qu’il ne s’agirait pas d’une terroriste. Vidéo – Les circonstances de l’interpellation Burkina24 Vers 15h, selon les témoins

Koglweogo : Voici les nouvelles mesures du ministère de la sécurité

Posté par - 13 juin 2016

Le ministre de la sécurité intérieure, Simon Compaoré, avait annoncé le 11 juin 2016 que le gouvernement allait être désormais ferme à l’endroit des groupes d’autodéfense nommés Koglweogo. Dans un communiqué ce 13 juin 2016, le ministre d’Etat a annoncé des mesures à l’endroit de ces derniers. La première mesure indiquée dans le communiqué concerne

Sécurité au Burkina : L’armée prend de nouvelles mesures

Posté par - 12 juin 2016

Face à l’insécurité et à la menace terroriste omniprésentes, les forces de défense et de sécurité ont pris un certain nombre de mesures. Parmi elles, la sécurisation des casernes et autres endroits stratégiques des forces armées. La circulation est désormais restreinte autour des enceintes à forte concentration militaire comme les casernes. Dans un communiqué, l’Etat-major