«Ne m’appelez pas madame ! »

Posté par - 7 mars 2019

Classé cinquième pays dans le monde à pratiquer le mariage des enfants, le Burkina Faso s’active pour y mettre un terme. L’exécutif peut compter sur le Fonds des Nations-unies pour l’enfance (UNICEF) avec qui la campagne « ne m’appelez pas madame » est menée. Les statistiques sont parlantes. 8,9% des femmes âgées de 20-24 ans ont

Lutte contre le VIH : La mission confiée à Sika Kaboré

Posté par - 27 octobre 2017

La transmission du VIH de la mère à l’enfant constitue le principal mode de contamination chez les enfants. Plus de 90% des cas selon l’OMS). Le Burkina Faso fait partie les pays qui n’ont pas pu atteindre leur mission d’élimination de ce mode de contagion chez les enfants, fixé à moins de 5% en 2015.

FasoToilettes 2017 : Pour la réalisation d’un cadre de vie sain pour tous

Posté par - 23 janvier 2017

La campagne FasoToilettes 2017 a été lancée ce lundi 23 janvier 2017 à Ouagadougou. Il s’agit d’une solidarité citoyenne notamment pour l’accès aux toilettes initiée par l’ONG IRC en partenariat avec l’association KIMI, le ministère de l’eau et de l’assainissement, WaterAid et Eau Vive Internationale. Des données officielles font état de 9,3 millions de Burkinabè

Zéro cas d’excision au Burkina: Sika Kaboré réaffirme son engagement

Posté par - 13 août 2016

« Tant qu’il y aura un seul cas d’excision de femme ou de fille, je continuerai la lutte », a déclaré Sika Kaboré, épouse du chef d’Etat burkinabè,  pour justifier la tenue de cette conférence de presse ce samedi 13 août 2016 à Ouagadougou. En effet, le 10 août 2016, des cas d’excision ont été dénoncés au

Cancer de la prostate : Kimi prospecte dans la coopération sud-sud

Posté par - 25 mars 2016

L’association Kimi s’est longtemps focalisée dans la lutte contre les pathologies cancéreuses féminines. Elle a décidé de se tourner aussi vers celles liées à la santé des hommes. Dans le cadre de la vulgarisation de l’endoscopie de l’hypertrophie de la prostate, un spécialiste togolais a été invité à séjourner au Burkina. Le Dr Kossi Christian