Fusion Police – Gendarmerie : « Des idées ont été lancées et les discussions vont se poursuivre » (Simon Compaoré)

Posté par - 26 octobre 2017

Le Forum national sur la sécurité a refermé ses portes le jeudi 26 octobre 2017. Ouvert le mardi 24 octobre 2017, le forum sur la sécurité avait pour objectif de faire le diagnostic « complet de la situation sécuritaire » au Burkina pour in fine, déterminer les axes stratégiques pour l’élaboration d’une Politique nationale de sécurité. Pendant

Unités d’élite : La France vole au secours du Burkina

Posté par - 12 octobre 2017

« Il manquait une chose » lors de l’assaut pour libérer les otages aux mains des terroristes le 13 août dernier. Cette chose, ce n’était pas le manque de formation appropriée mais celui de boucliers balistiques. En attendant que l’Etat burkinabè s’offre le matériel d’intervention, les unités spéciales d’intervention de la gendarmerie et de la police nationales

Simon Compaoré: « La jeunesse du MPP, ce n’est pas de la farine »

Posté par - 7 octobre 2017

La 2e convention nationale des jeunes du  mouvement du peuple pour le progrès (MPP) se tient du 6 au 7 octobre 2017 à Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée au palais de la culture Jean Pierre Guingané ce vendredi 6 octobre 2017. « Employabilité des jeunes par l’auto emploi, quelle contribution de la jeunesse du MPP ? ».

Burkina : L’élaboration d’une politique nationale de sécurité se dessine

Posté par - 3 octobre 2017

Le forum national sur la sécurité intérieure prévu du 24 au 26 octobre 2017 n’est pas « une foire » encore moins du « populisme ». Le ministre de la sécurité était face à la presse ce mardi 3 octobre 2017 pour défendre l’initiative soutenue par l’Union européenne à travers le Projet d’appui au renforcement de la sécurité intérieure

Simon Compaoré parle aux Kolwéogo du Centre-Sud et du Centre-Est

Posté par - 29 juillet 2017

Le ministre de la sécurité, Simon Compaoré a organisé une tournée pour s’enquérir des conditions de travail dans les différents commissariats de police et des brigades de gendarmerie. Il s’est également entretenu avec les structures communautaires de sécurité villageoise dans la région du Centre-Sud et du Centre-Est. C’était ce samedi 29 juillet 2017. Lors de cette

Sécurité : Le Burkina et le Ghana s’arment à Ouagadougou

Posté par - 12 juillet 2017

Ce mercredi 12 juillet 2017 à Ouagadougou, le ministre d’Etat, ministre de la sécurité, Simon Compaoré a signé un communiqué conjoint avec son homologue Albert Kan Dapaah. La signature de ce communiqué est issue de la visite d’amitié et de travail que le ministre de la sécurité nationale ghanéen a effectuée au Burkina depuis le

Salifou Diallo : « Les députés voteront cette loi, advienne que pourra »

Posté par - 2 juillet 2017

L’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP) était face à la presse dans l’après-midi de ce dimanche 2 juillet 2017 au siège national du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). La conférence de presse, principalement animée par le Président du MPP, Salifou Diallo, a porté notamment sur le projet de loi portant allègement

« Les koglweogo internationaux, c’est terminé ! »

Posté par - 2 juin 2017

Dans sa tournée dans le Centre-Sud, le 1er juin 2017, le ministre de la sécurité, Simon Compaoré, est revenu sur la conduite que les forces de sécurité doivent tenir avec les groupes d’autodéfense Koglweogo. Il a prôné l’encadrement et sommé la Police et la gendarmerie de faire respecter les textes régissant la Police de proximité.

Services payés à la police : Simon Compaoré veut « complètement refaire la robe »

Posté par - 17 mai 2017

Après avoir pris connaissance du rapport de l’inspection générale des services qui a fait ressortir les « disparités » sources des « mouvements d’humeur» au sein de la troupe, le ministre de la sécurité  Simon Compaoré estime qu’il faut à présent « complètement refaire la robe ».   L’état des services fait par l’inspection générale des services de la police

Sécurité intérieure : Quatre véhicules tout terrain pour les unités d’élite

Posté par - 16 mai 2017

Le ministère de la sécurité s’est fixé comme objectif à atteindre une intervention dans les 10 minutes pour les brigades anti-banditisme et terrorisme (ABT) et trente minutes pour les unités spécialisées de la police (UIP) et de la gendarmerie (USIGN). L’objectif est en passe d’être atteint. L’Union européenne par l’entremise de la coopération technique belge

Grogne à la Police : L’UNAPOL appelle à régler le problème de “toute urgence”

Posté par - 18 avril 2017

L’Union Police Nationale – Burkina Faso (UNAPOL), le syndicat de la Police nationale, a réagi ce mardi 18 avril 2017 suite au mouvement d’humeur d’éléments de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) au Groupement des compagnies républicaines de sécurité (GCRS) à Ouagadougou, sur sa page Facebook. Elle a marqué son « soutien » à « ce mouvement

Lutte contre le terrorisme : Simon Compaoré appelle à l’union contre le mal

Posté par - 9 avril 2017

Après la région du Nord le 8 avril 2017 et depuis ce matin 9 avril, le ministre de la sécurité poursuit sa tournée dans le Sahel. Tantôt pour dire « bravo », saluer l’esprit de sacrifice et le dévouement au travail des enseignants, des policiers, des gendarmes et des militaires, tantôt pour appeler à la collaboration populations-forces

Informer en temps de crise : De la nécessité d’un « recadrage » au profit des journalistes

Posté par - 3 avril 2017

Le diagnostic fait par le Conseil supérieur de la communication à l’issue d’une série de rencontres de concertation avec les médias sur le traitement de l’information liée aux questions de sécurité dans notre pays, est  « qu’il faut un recadrage ». Pour mieux cerner les contours de la question, il est prévu à cet effet l’implémentation d’un

Situation dans le Sahel : Appel à « ne pas céder à la psychose »

Posté par - 2 avril 2017

Après l’adoption de mesures à leur endroit, le gouvernement appelle les acteurs de l’enseignement de la région du Sahel « à  un sursaut patriotique pour garantir le  service public et le droit à l’éducation de tous les enfants burkinabè » et à « ne pas céder à la psychose et à la désinformation ». Face à l’urgence de la

Collaboration contre le terrorisme : “Personne ne sera vendu”

Posté par - 26 mars 2017

Les attaques à répétition dans le Sahel lui sont imputées. Mais, Malam Dicko demeure introuvable comme une aiguille dans une botte de foin. Faute de renseignements ? Pourquoi est-ce si dur de mettre la main sur les terroristes après chaque coup malgré le déploiement d’unités de l’armée, la présence de patrouilles de la gendarmerie et de

Etat d’urgence au Burkina : La réponse de Simon Compaoré

Posté par - 26 mars 2017

Faut-il instaurer l’état d’urgence au Nord du Burkina pour juguler les actes terroristes ? Le Niger y a déjà recours. Le Burkina Faso y pense-t-il ? Voici la réponse de Simon Compaoré, ministre de la sécurité, dans cette vidéo. Lire aussi ▶  Etat d’urgence au Burkina : Ce que dit la règlementation Oui Koueta Burkina24 ©

Attaques terroristes au Burkina : Le bilan des enquêtes

Posté par - 24 mars 2017

70 interpellations, des commanditaires toujours activement recherchées, et des personnes enlevées dont le Dr Kent Elliott encore détenues, c’est le bilan provisoire sur les attaques terroristes menées sur le sol burkinabè depuis le 5 avril 2015.   « Le Burkina a connu de 2015 à 2016 plus d’une vingtaine d’attaques ou agressions de nature terroriste qui

Attaque de Nassoumbou : “Le camp a répondu et de manière massive”

Posté par - 21 mars 2017

Le détachement militaire burkinabè situé à Nassoumbou a essuyé une attaque d’individus le 20 mars 2017.  Il est noté un blessé léger du côté des forces armées nationales. Egalement, dans la nuit du 19 au 20 mars toujours, un gendarme burkinabè a été blessé lors d’une embuscade à Petega, à 25 km de Djibo. La

Simon Compaoré : « Ceux qui estimaient que la robe était large ont trouvé leur compte »

Posté par - 23 février 2017

Sa robe a eu de nouvelles mensurations. Le ministre d’Etat Simon Compaoré ne s’occupera à présent que du département de la sécurité. La composante administration du territoire sera désormais sous la gestion de Siméon Sawadogo. Chacun d’eux  a pris officiellement ce jour, sa part du « gros morceau », qu’était jusqu’ici le ministère de l’administration territoriale, de

Burkina : Si «je ne peux pas, je démissionne »

Posté par - 15 février 2017

Le syndicaliste Bassolma Bazié souhaite voir s’installer une culture de la démission au Burkina Faso. Il a partagé son vœu lors d’une conférence de presse le samedi 11 février 2017 à la bourse du travail de Ouagadougou. « Le comportement des uns et des autres, même au sommet de l’Etat, ce qui égratigne et même fait

Soum : « Nous allons réagir» (Simon Compaoré)

Posté par - 27 janvier 2017

Le ministre de la sécurité intérieure, Simon Compaoré a réagi ce vendredi 27 janvier 2017 sur la « désertion » du corps enseignant dans la province du Soum au Nord du Burkina. Selon l’information donnée par la télévision Bf1 le jeudi 26 janvier, (02) hommes « bien armés » sur une moto, ont sommé des enseignements de quitter leur

Pabré : « Des lotissements clandestins et pirates »

Posté par - 24 janvier 2017

Les résultats des investigations sur les parcelles de Pabré sont connus. Ce mardi 24 janvier 2017, le ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure (MATDSI), Simon Compaoré, a reçu le rapport de ces investigations. Celles-ci  ont été supervisées par Saïdou Zetiyenga, inspecteur général des services du MATDSI et