Les confidences insolites de Tanga : « Je suis une petite-fille de sorcière

Posté par - 4 août 2012

« Bonjour Tanga. Je suis certaine que je ne suis pas seule dans ce cas. Avant de commencer, j’aimerais adresser une pensée aux femmes qui sont au Centre Delwendé de Tanghin. Ma grand-mère n’a pas eu leur chance. A l’époque, j’étais enfant et le seul de mes parents. J’étais leur 7e enfant. Les autres étaient tous

Justice: accusée de sorcellerie et exclue, une femme obtient réparation.

Posté par - 24 février 2012

L’exclusion et la violence envers les femmes pour sorcellerie a encore la peau dure au Burkina. Mais de plus en plus, les victimes peuvent obtenir réparation en Justice. C’est le cas de cette dame, N.D, accusée, violentée et socialement exclue pour sorcellerie, qui a obtenu gain de cause en Justice, encouragée et conseillée par la