« Au Burkina, les partis politiques n’utilisent pas Facebook à bon escient »

Posté par - 24 mars 2016

Les médias sociaux proposent de nouvelles façons de communiquer pour les organisations politiques désireuses d’entretenir des liens avec leurs divers publics. Au Burkina, les partis politiques commencent à investir cet environnement. Si Facebook offre de nombreux avantages, notamment pour revitaliser le lien de confiance avec les citoyens, mobiliser l’électorat et susciter sa participation, un impétrant