Les restes du président Thomas Sankara seront exhumés le 25 mai 2015

Posté par - 21 mai 2015

Les restes du président Thomas Sankara et de ses 12  compagnons tués le 15 octobre 1987 seront exhumés le 25 mai 2015 par deux experts burkinabè et un expert français, selon les informations de Radio Oméga, confirmées par Burkina24 auprès de sources proches du dossier. Le travail des experts consistera à déterminer s’il s’agit bien

Mariam Sankara : « Il faut qu’il y ait une enquête »

Posté par - 5 mars 2015

Le gouvernement burkinabè a autorisé par décret l’exhumation et l’expertise des restes du président Thomas Sankara. La famille du défunt, estime, elle que ce n’est pas suffisant. Elle veut l’ouverture d’une enquête afin que justice soit rendue. Les autorités de la transition burkinabè ont autorisé une expertise aux fins de prouver si oui ou non

Tombe de Thomas Sankara : Le gouvernement burkinabè autorise l’expertise

Posté par - 4 mars 2015

Le gouvernement burkinabè, dans un décret adopté en Conseil des ministres, ce 4 mars 2015, a autorisé l’exhumation et l’expertise des restes du président Thomas Sankara. « Le troisième rapport est relatif à un décret portant autorisation d’exhumation et d’expertises des restes du Président Thomas Isidore Noël SANKARA. L’adoption de ce décret permet aux ayants-droit de feu

Reconnaissance de la tombe de Thomas Sankara : Le TGI de Ouaga se déclare incompétent

Posté par - 30 avril 2014

Le tribunal de grande instance de Ouagadgougou s’est déclaré incompétent pour juger de l’assignation à reconnaissance officielle du lieu de sépulture du président Thomas Sankara, ce 30 avril 2014. Après plusieurs renvois, le Tribunal de grande de instance de Ouagadougou, statuant en premier ressort, a fini  par se déclarer incompétent à trancher le litige qui oppose

Profanation de la tombe de Thomas Sankara : la réfection demeure problématique

Posté par - 16 octobre 2013

En 2011, la tombe du cinquième président du Burkina Faso, Thomas Sankara, a été profanée. La stèle a notamment été réduite en lambeaux. Depuis lors, elle n’a pas été réparée, à cause de l’enquête judiciaire qui avait été ouverte pour retrouver le coupable. Ce dernier a été trouvé, mais la réfection demeure impossible.  La tombe du