Coup de gueule : A l’ONATEL, il faut attendre sept jours pour se faire dépanner !

Posté par - 13 mars 2013

Trois semaines sans téléphone ni connexion Internet dans un pays où le gouvernement se targue de ne plus travailler avec le papier. C’est le calvaire que subissent actuellement votre journal Burkina 24 et plusieurs de ses voisins qui sont privés de leur droit de téléphoner et de se connecter au monde par l’Office national des télécommunications