Le Général Djibril Bassolé bientôt évacué en France

Posté par - 6 août 2019

Selon l’Observateur Paalga, à travers sa Page Facebook, le Général Djibril Bassolé a obtenu l’autorisation du Tribunal pour une évacuation en France. Le Général de Gendarmerie est poursuivi dans le cadre du coup d’Etat de septembre 2015  pour « trahison, complicité d’attentat à la sûreté de l’État, meurtres, coups et blessures ». L’audience du putsch

Procès putsch : « Il n’y a aucune preuve contre Diendéré » (Avocat)

Posté par - 2 août 2019

Le procès du putsch de septembre 2015 suit son cours du côté du Tribunal militaire toujours délocalisé à Ouaga 2000. Le jeudi 1er août 2019, des avocats de la défense ont tenté, à nouveau, de prouver l’innocence du Général Gilbert Diendéré. Des arguments jugés béton, les défenseurs de l’Officier supérieur pensent en disposer. Dans cette

Procès putsch : Nouveau rendez-vous le lundi 29 juillet 2019

Posté par - 23 juillet 2019

L’audience du putsch, reprise ce 23 juillet 2019, a été aussitôt renvoyée au lundi 29 juillet 2019. La semaine dernière, les avocats du Général Gilbert Diendéré ont déposé une requête devant la Chambre de Jugement du Tribunal militaire. L’objectif est de voir déclarer l’Article 67 du Code pénal ancien contraire à la Constitution burkinabè. Cette

Accusé Seydou Soulama : «  Ma place, c’est au combat ! »

Posté par - 11 juillet 2019

A la suite des plaidoiries des avocats du colonel-major Boureima Kéré et « du dernier mot » de celui-ci à la barre lors de l’audience du 10 juillet 2019 du procès du Coup d’Etat de septembre 2015, le soldat de 1ère classe Soulama Seydou a été appelé pour son ultime message. Muni d’une feuille de papier A4

Procès putsch: Le garde du corps de Diendéré plaide coupable pour les faits d’attentat

Posté par - 9 juillet 2019

Me Régis Bonkoungou, Me Mahamadi Sawadogo, Me Antoinette Boussim et Me Olivier Somé ont plaidé dans la matinée de ce mardi 9 juillet 2019 devant le Tribunal militaire de Ouagadougou. Si certains avocats et leurs clients plaident non coupables, d’autres ont jugé nécessaire de reconnaître leurs fautes avant de demander la clémence du Tribunal. Dès l’entame

Procès putsch : L’opération de charme de la défense se poursuit

Posté par - 2 juillet 2019

Les plaidoiries des avocats de la défense se sont poursuivies ce mardi 2 juillet 2019 au Tribunal militaire dans le cadre du procès du putsch de septembre 2015. Trois robes noires ont tenu le crachoir. Il s’agit de Me Sylvestre Kiemtarboumbou, Me Orokia Ouattara et Me Tougma Ignace. Ils plaident, tous, l’acquittement de leurs clients,

Procès putsch: « Que mon enfant ne soit pas puni » (Fatoumata Thérèse Diawara)

Posté par - 1 juillet 2019

Les plaidoiries des avocats de la défense se succèdent au Tribunal militaire, mais ne se ressemblent pas forcément. Si certains accusés plaident coupables ou non coupables, d’autres se contentent, soit de demander pardon aux victimes, soit d’implorer la clémence du Tribunal sans reconnaître les faits à eux reprochés. Fatoumata Thérèse Diawara en fait partie. Son

Burkina : Les avocats réaménagent l’arrêt de travail

Posté par - 27 mai 2019

Les avocats en assemblée générale ont décidé de réaménager l’arrêt de travail qu’ils avaient décidé. Avec la reprise du travail par le personnel des greffiers, les avocats ont convenu, a confié un des leurs à Burkina 24 le lundi 27 mai 2019, de la reprise de leur participation pour les audiences commerciales, civiles, administratives et

Procès putsch : L’audience de nouveau renvoyée pour une semaine

Posté par - 21 mai 2019

A la reprise de l’audience, ce 21 mai 2019, le Tribunal a constaté l’absence des avocats dans la salle. Le Juge, Seydou Ouédraogo, qui avait convoqué avec insistance les différentes parties pour ce mardi, a décidé une fois de plus de suspendre la séance. L’audience sera reprise le mardi 28 mai 2019 à partir de

Procès putsch : L’audience renvoyée au 21 mai 2019

Posté par - 14 mai 2019

L’arrêt de participation aux activités des Cours et Tribunaux du Burkina, décrété par les avocats, continue d’ajourner le procès du putsch manqué de septembre 2015. À la reprise de l’audience ce mardi 14 mai 2019, une lettre du Bâtonnier a été encore portée à l’attention de l’auditoire. Le contenu de la note informe que, lors

Procès putsch : Nouveau rendez-vous le 14 mai 2019

Posté par - 7 mai 2019

L’arrêt de participation aux activités des Cours et Tribunaux du Burkina, décrété par les avocats, continue d’ajourner le procès du putsch manqué de septembre 2015. À la reprise de l’audience ce mardi 7 mai 2019, une lettre du Bâtonnier a été portée à l’attention de l’auditoire. Le contenu de la note fait savoir que, lors

Procès Putsch : Aucun avocat, l’audience renvoyée au 7 mai

Posté par - 30 avril 2019

La suspension de participation des avocats aux audiences des Cours et Tribunaux a des effets sur la tenue du procès du putsch manqué. Le Tribunal militaire, bien qu’étant un Tribunal d’exception, a été contraint, une fois de plus, ce 30 avril 2019, de suspendre l’audience pour une reprise le mardi 7 mai 2019. Il est

Le procès du putsch, victime collatérale du mot d’ordre des avocats

Posté par - 23 avril 2019

L’arrêt de travail de 96 heures décrété par l’Assemblée générale des avocats du Burkina a eu raison du procès du putsch manqué de septembre 2015. Les plaidoiries des avocats des Parties civiles ont été renvoyées au mardi 30 avril 2019. A la reprise de l’audience ce mardi 23 avril 2019, Maître Souleymane Ouédraogo, au nom

Procès putsch : Nouveau renvoi d’une semaine

Posté par - 18 avril 2019

C’est finalement à partir du mardi 23 avril 2019 que les avocats des Parties civiles entameront leurs différentes plaidoiries. Ainsi en a décidé le Président du Tribunal ce jeudi 18 avril 2019, à l’issue d’une brève audience. Dès l’entame de l’audience ce jeudi matin, le Président du Tribunal a donné la parole aux avocats des

Procès du putsch : Une semaine de pause accordée

Posté par - 10 avril 2019

La liste des parties civiles a été épuisée le mercredi 10 avril 2019 au Tribunal militaire. L’étape des plaidoiries devait commencer avec les avocats des Parties civiles lorsque Me Prosper Farama demande une suspension pour « mieux préparer » cette étape. Après une suspension d’une dizaine de minutes, le Président du Tribunal annonce la suspension de

Putsch : « Mon unique fils est resté dedans »

Posté par - 9 avril 2019

L’étape du Procès du Coup d’Etat de septembre 2015 ayant trait à l’audition des Parties civiles a débuté le mardi 9 avril 2019. Près de 300 au départ, c’est finalement une soixantaine qui a été retenue pour passer à la barre. A la fin de l’audience du jour, c’est une vingtaine de victimes ou de

Putsch : « Tous ces morts pour ça ? » (Me Farama)

Posté par - 3 avril 2019

Au Tribunal militaire, l’audience entrant dans le cadre du coup de force de septembre 2015 a débuté, le mercredi 3 avril 2019, avec les observations du Parquet militaire à propos des éléments vidéo diffusés le mardi 2 avril 2019. Ces débats ont occupé toute la journée donnant lieu à un véritable pugilat verbal entre avocats

Vidéos Putsch: « Mon papa, Président du Faso. Il faut que je filme ça »

Posté par - 2 avril 2019

Le Parquet a poursuivi avec la projection des éléments vidéo ce mardi 2 avril 2019 au Tribunal militaire de Ouagadougou. Certaines images montrent entre autres des éléments du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) en action. D’autres présentent des manifestations spontanées ainsi que des réactions d’observateurs. Dans la soirée, le Ministère public a commencé à diffuser

Procès putsch : « Arrêtez de polluer les esprits des gens avec ces audio ! »

Posté par - 22 mars 2019

La diffusion des éléments sonores s’est poursuivie ce vendredi 22 mars 2019 au Tribunal militaire de Ouagadougou. Cet exercice entre dans le cadre du procès du putsch manqué de septembre 2015 débuté depuis février 2018. Il faut noter que l’audience du jour a eu lieu en l’absence de Me Dieudonné Bonkoungou, avocat du Général Bassolé,

Procès putsch : « Tout ce que j’ai fait est vérifiable » (L’expert Sanfo)

Posté par - 18 mars 2019

Les audiences dans le cadre du procès du putsch manqué de septembre 2015 se suivent mais ne se ressemblent pas forcément. C’est Younoussa Sanfo, l’expert en investigation numérique, qui était à la barre du Tribunal militaire ce lundi 18 mars 2019. Il n’a pas travaillé sur l’authenticité des éléments d’écoutes sonores, mais plutôt sur l’extraction

Procès putsch: Quand six témoins déchargent les Sergents Nobila et Boué

Posté par - 15 mars 2019

Audience-marathon ce vendredi 15 mars 2019 dans la Salle des Banquets de Ouaga 2000 ! Au total six témoins ont déposé à la barre du Tribunal militaire. Des témoignages à décharge en faveur de deux accusés. Les auditions ont connu un rythme accéléré  à Ouaga 2000 ce 15 mars 2019. Six témoins cités par les avocats

Putsch : Diendéré absent, la séance suspendue

Posté par - 7 mars 2019

Sauf cataclysme, le Président du Conseil national de la Transition (CNT) au moment du coup de force de septembre 2015 et actuel ministre de la défense, Cheriff Sy, sera à la barre en début de semaine prochaine. Il est le premier de la nouvelle liste des témoins annoncée par le Tribunal, le jeudi 7 mars