Putsch : La Gendarmerie nie avoir demandé du matériel

Posté par - 1 mars 2019

« La hiérarchie a refusé d’accompagner le Coup d’Etat ». C’est la phrase lancée le vendredi 1er mars 2019 par le Colonel-major Tuandaba Coulibaly, chef d’état-major de la gendarmerie nationale (CEMGN) au moment des faits. Il corrobore les déclarations du général Pingrénoma Zagré, chef d’état-major général des armées (CEMGA) au moment du coup de force