Libye, le porte-parole du CNT échappe à un lynchage à Benghazi

Posté par - 21 janvier 2012

  Abdel Hafiz Goukh, porte parole du CNT,  a échappé à un lynchage le 19 janvier dernier à l’université Garyounis de Benghazi, alors qu’il devait y donner un message pour demander aux révoltés plus de patience. Des jeunes, furieux,  se sont rués sur lui et il eut la vie sauve grâce aux coups de feu