Attaque de la mosquée de Salmossi : La réaction de l’UPC

Posté par - 17 octobre 2019

Ceci est une déclaration de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) en réaction à l’attaque de la mosquée de Salmossi. C’est avec consternation et dans une profonde tristesse que l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a appris l’attaque terroriste qui a visé la mosquée du village de Salmossi, commune de Markoye,

Burkina : L’UPC suggère une contribution de 500 Francs CFA pour établir la CNIB

Posté par - 25 septembre 2019

Ceci est une contribution de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) concernant la situation sécuritaire. La crise sécuritaire qui secoue notre pays depuis quatre ans, entraîne des défis de type nouveau. Sont de ceux-là, la mise en place d’un état civil moderne à même d’identifier nos citoyens pour une meilleure protection civile. En

Secteur de la santé : Les recommandations de l’UPC

Posté par - 12 septembre 2019

Ceci est une déclaration de l’Union pour le progrès et le changement (UPC)  sur la situation dans le secteur de la santé. L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) est convaincue que la santé est le capital le plus important sur la route du développement d’un pays.  Au Burkina Faso, ce secteur connait une

Eric Ismaël Kinda : “Le Balai citoyen n’a jamais vendu une lutte”

Posté par - 22 août 2019

Enseignant de philosophie, militant du Balai citoyen et récemment désigné porte-parole du mouvement aux côtés de Smockey, Eric Ismaël Kinda s’est prêté aux questions de Burkina 24, le mardi 20 août 2019. Ancien chargé à la mobilisation et à la gestion des clubs cibals (structures de base du Balai citoyen, ndlr) du Balai citoyen, les

Burkina : L’UPC “demande la démission pure et simple du gouvernement en place”

Posté par - 19 août 2019

Ceci est une déclaration de l’Union pour le progrès et le changement (UPC),  relative à l’attaque de Koutougou. A travers un communiqué de l’État-major Général des Armées, l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a appris avec une grande consternation, la mort de plus d’une dizaine de militaires burkinabè dans l’attaque contre leur détachement

Tabaski 2019 : Le message de l’UPC

Posté par - 10 août 2019

Ceci est le message de l’UPC à l’occasion de la Tabaski 2019. Bien aimés frères et sœurs musulmans du Burkina Faso, Par la volonté et la grâce d’Allah, nous vivrons l’Aïd el-kebir le dimanche 11 août 2019. En ces circonstances heureuses et hautement symboliques, l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) souhaite une joyeuse

Modification du code pénal : « L’efficacité de cette loi sera limitée » (Justin Compaoré)

Posté par - 27 juin 2019

Les députés du groupe parlementaire de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) ont fait le bilan des différentes sessions parlementaires. Un bilan « satisfaisant » pour le groupe parlementaire. Certains comportements lors des rencontres à l’hémicycle ont été également pointés du doigt par les leaders politiques de l’opposition. « C’est l’occasion pour nous de dénoncer certains

Kua : « A la guerre comme à la guerre, nous allons réagir » (Rabi Yameogo)

Posté par - 27 mai 2019

Le deuxième vice-président de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a animé une conférence de presse ce lundi 27 mai 2019 à Ouagadougou. L’objectif de ce point de presse était de communiquer la position de l’UPC suite à l’agression de certains membres du mouvement pour la protection de la forêt de Kua. Le

Attaque de Toulfé : La réaction de l’UPC

Posté par - 27 mai 2019

Ceci est une déclaration de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) sur l’attaque de Toulfè dans le Nord. C’est avec consternation que l’Opposition politique a appris qu’une église catholique du village de Toulfè, dans la province du Loroum, a été attaquée par des terroristes le dimanche 26 mai 2019. Cette attaque a causé

Ramadan 2019 : Le message de l’UPC

Posté par - 15 mai 2019

Ceci est le message de l’UPC à l’occasion du Ramadan 2019. L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) souhaite aux fidèles musulmans du Burkina Faso et du monde entier un très bon mois de Ramadan dans la sécurité, la paix et la grâce d’Allah. L’UPC constate qu’à l’instar du Carême chrétien, l’observation du quatrième

Zéphirin Diabré: « Le MPP et ses alliés ont échoué lamentablement  »

Posté par - 17 février 2019

Estimant que « le MPP et ses alliés ont échoué lamentablement », l’Union pour le progrès et le changement (UPC) se pose en alternative pour « le vrai changement ». Son président Zéphirin Diabré, qui a débuté une série de rencontres des militants à la base en compagnie de députés du parti hier, a mis le cap ce dimanche

Yirgou : La jeunesse de l’UPC « profondément déçue » de la gestion du dossier

Posté par - 10 janvier 2019

Equilibrisme ! Politique politicienne ! A écouter les déclarations de part et d’autre des chefs d’états-majors politiques, le drame de Yirgou ne sera pas l’élément qui poussera l’exécutif ou l’opposition à prendre position sur le phénomène des Koglwéogo qui échappe peu à peu au contrôle. Dans un communiqué signé par le président par intérim du MPP, le

CENI – UPC : « Nous n’avons jamais accordé nos violons »

Posté par - 11 octobre 2018

Le 9 octobre 2018, Newton Ahmed Barry, Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), était dans les locaux de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) à Ouagadougou. Les conclusions rapportées de cette visite font rugir le « parti du lion » qui a décidé de faire le point ce jeudi 11 octobre 2018 afin

Burkina : “Depuis que la marche est annoncée, nous constatons qu’il y a des choses qui bougent”

Posté par - 20 septembre 2018

Constatant la dégradation de jour en jour des conditions de la femme et de l’enfant burkinabè, les femmes de l’opposition  invitent la gente féminine à « sortir massivement » le 29 septembre 2018 pour « faire prendre conscience de la situation » du pays à la majorité présidentielle qui est « en panne d’initiative ». L’avortement et le cas emblématique de

Burkina: L’Opposition récolte des fonds pour galvaniser l’armée

Posté par - 15 septembre 2018

Après l’occasion manquée de 2015, le « parti du lion » affûte ses griffes en vue de la conquête du pouvoir en 2020. A l’occasion d’une Session ordinaire ce samedi 15 septembre 2018, le « roi de la jungle » a réuni ses ambassadeurs, leaders provinciaux, militants et sympathisants sous un « baobab de culte », le Centre Cardinal Paul Zoungrana

Vote de la diaspora : « Une fraude électronique se prépare »

Posté par - 11 août 2018

La révision du Code électoral s’apparente à une pilule très dure à avaler pour l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Le parti rejette ce Code, estimant que la majorité présidentielle est en train de « multiplier les pièges » dans le but d’empêcher les Burkinabè de l’extérieur de pouvoir voter en 2020. Des membres de

« Victoire éclatante en 2020 » : L’UPC s’y attèle

Posté par - 22 juillet 2018

« Initier, négocier et conclure sans délai des partenariats et alliances » « pour une victoire éclatante en 2020 », c’est ce qu’attendent les congressistes de l’instance dirigeante renouvelée de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Et la stratégie semble déjà fonctionner.   L’ombre de l’« acte de haute trahison » des treize députés a plané sur le

UPC – CDP : « Nous travaillons au grand jour »

Posté par - 16 juillet 2018

Tournée vers les échéances de 2020, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) qui se pose en « seule alternative crédible » pour les Burkinabè affûte sa stratégie de partenariats et d’alliances. Le comité d’organisation du deuxième congrès ordinaire du parti s’y attèle. Les congressistes se retrouveront les 20, 21 et 22 juillet pour renouveler la

Zéphirin Diabré : « Le CDP est de retour »

Posté par - 5 mai 2018

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) tient son 7e congrès ordinaire les 5 et 6 mai 2018 à Ouagadougou. Placé sous le thème de la « Place et rôle du CDP dans l’évolution socio-politique récente au Burkina Faso», ce congrès doit, au finish, aboutir à l’élection d’un nouveau président du parti. « Ce

Burkina : L’UPC tournée vers 2020

Posté par - 25 mars 2018

A la sous-section de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) de l’arrondissement 6 de la capitale Ouagadougou, l’heure est à la re-mobilisation des troupes en attendant le congrès ordinaire du parti prévu pour juin. Et par-dessus tout la préparation de 2020. De l’avis du maire Jean Nacoulma, « l’UPC se porte très bien dans

Remaniement ministériel : « L’iguane ressemble à son trou »

Posté par - 2 février 2018

Avec cette configuration, « il n’y a rien à redire » sur le gouvernement Paul Kaba Thieba III pour l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Pour Le Faso Autrement, le remaniement n’est qu’« un jeu de chaises musicales » incluant des « arrangements de chapelle ». « Il n’y a pas un fait majeur à signaler. C’est un classique »,

« La préoccupation première d’un député, ce n’est pas faire l’apologie de son parti »

Posté par - 11 octobre 2017

Il est l’un des 13 démissionnaires du groupe parlementaire de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Avec ses camarades, le député Jacques Kodjo Palenfo a créé un nouveau groupe parlementaire UPC/Renouveau démocratique. Face aux injonctions de militants qui demandent aux 13 de rendre leur démission, le député Palenfo reste stoïque : « j’ai dit à

Des militants de l’UPC ne digèrent pas la “trahison” des 13

Posté par - 10 octobre 2017

La démission des  13 députés du groupe parlementaire de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) fait toujours des gorges chaudes au sein du parti d’Opposition. Après la déclaration du porte- parole du parti, la conférence de presse du président du parti, c’est au tour des militants « qui ont saigné, souffert, dépensé et battu

UPC/Renouveau démocratique : Un complot du MPP, selon Zéphirin Diabré

Posté par - 9 octobre 2017

En conférence de presse le lundi 9 octobre 2017, le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), dit ne pas reconnaître le nouveau groupe parlementaire UPC renouveau démocratique. « A l’heure où nous parlons, il n’existe pas un groupe parlementaire dénommé l’UPC/renouveau », indique Zéphirin Diabré. Selon le président de l’UPC, cette affaire n’est qu’un

« Les preuves du complot pour la déstabilisation de l’UPC ont été avérées »

Posté par - 8 octobre 2017

Selon le Porte-parole du « parti du lion », Moussa Zerbo, il y a effectivement une « petite crise » au sein du groupe parlementaire UPC. Il a rencontré la presse, ce dimanche 8 octobre 2017 à Ouagadougou, pour situer « les choses » dans leur contexte. Le député Moussa Zerbo est considéré comme l’un des communicants influents du premier parti

UPC : Les 13 députés dénoncent un “déni de démocratie interne”

Posté par - 8 octobre 2017

 En raison de « l’absence de liberté de pensée et d’expression », de « l’absence de liberté de vote conformément aux dispositions de l’article 85.3 de la constitution » et de « l’absence d’équité dans le traitement et parfois de manque d’égards pour certains », 13 députés ont pris la résolution conformément au règlement du parlement de créer le groupe parlementaire

Burkina : 13 députés de l’UPC forment un autre groupe parlementaire

Posté par - 5 octobre 2017

Des députés de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) ont quitté leur groupe parlementaire à l’Assemblée nationale pour en former un autre. C’est l’information reçue par Burkina 24 le jeudi 5 octobre 2017 et confirmée par Daouda Simboro, président du groupe parlementaire. Au total, ce sont 13 députés « pour l’instant » qui ont démissionné

Salifou Diallo, « va-t’en, point barre » !

Posté par - 24 août 2017

« Tu as accompli des choses pour ta patrie. De grandes choses. D’autres n’ont pas abouti. Qu’à cela ne tienne, c’est la marque de l’homme, la marque de l’humanité. Aujourd’hui, tu as mis tout le monde d’accord sur ta personnalité, sur ta grandeur… tout le monde est d’accord et point barre ! », s’exclamait ainsi, Daouda Simboro, président

Ce que l’UPC reproche au député Albert Elisée Kiemdé

Posté par - 21 juillet 2017

Ce n’est plus un secret, le député Albert Elisée Kiemdé a été exclu de l’Union pour le progrès et changement (UPC), parti d’opposition. La raison de cette exclusion, selon certaines sources contactées par Burkina 24, avait un lien avec la loi PPP votée le 3 juillet 2017. Mais, à la lecture d’un communiqué de l’UPC