Révolution d’Août 1983 : Hommage à Valère Somé 

Posté par - 4 août 2019

Il y a deux ans de cela, Valère Somé « l’une des chevilles ouvrières de la rédaction du discours d’orientation politique » tirait sa révérence. En ce 36e anniversaire de la Révolution démocratique et populaire (RDP), l’Organisation des peuples africains – Burkina Faso (OPA-BF) a tenu à lui rendre un hommage particulier. Mamadou Lamizana se rappelle l’avènement

Burkina : Le M21 en croisade contre l’effritement social

Posté par - 22 juin 2018

Par-delà leur divergence politique, les étudiants de l’époque à l’origine de la naissance du Mouvement du 21 juin 1978 ont décidé de se retrouver le jeudi 21 juin 2018 pour célébrer le jubilé d’émeraude du mouvement. Un soulèvement qui témoigne pour Bonaventure Kabré, « dernier président » de la fédération des étudiants d’Afrique noire en France (FEANF)

Valère Somé repose désormais à Gounghin

Posté par - 5 juin 2017

Dr Valère Somé a été inhumé le lundi 5 juin 2017 au cimetière de Gounghin à Ouagadougou. L’homme politique et chercheur est décédé le 30 mai 2017 en France alors qu’il était hospitalisé. Après la messe d’absoute à la Cathédrale de Ouagadougou, Dr Valère Somé, l’un des membres influents sous la révolution d’août 1983, a

Valère Somé : « Je n’ai aucun ressentiment vis-à-vis de mes tortionnaires »

Posté par - 10 septembre 2015

« Les nuits froides de décembre, l’exil…ou la mort », c’est l’intitulé de l’œuvre que vient d’accoucher le Dr Dieudonné Valère Somé. La dédicace dudit livre a eu lieu dans l’après-midi de ce 10 septembre 2015 au centre des archives nationales à Ouagadougou. « Un document d’histoire, un témoignage d’une période d’années de braise du Burkina », ainsi est

Valère Somé indexe “Les Nuits froides de décembre”

Posté par - 8 septembre 2015

Bonne nouvelle pour les amoureux de la lecture et les assoiffés de l’histoire du Burkina Faso. Après son livre intitulé « Thomas Sankara l’espoir assassiné », le Docteur Valère Somé signe son nouvel ouvrage intitulé « Les nuits froides de décembre, l’exil ou la mort ». Ce livre met le doigt sur des pratiques dégradantes et humiliantes