Burkina-Politique : « Nous ne pouvons pas nous aligner avec le MPP. Ça c’est exclu », (Aboubacar Diallo)

Posté par - 7 septembre 2019

Juste après son assemblée constitutive, le mouvement « AGIR ensemble » a donné son positionnement sur l’échiquier politique du Burkina. Aboubacar Diallo et ses camarades disent vouloir s’aligner avec le chef de file de l’opposition politique (CFOP). « C’est un devoir patriotique pour chacun de nous de chercher à corriger cette situation dramatique. Alors, c’est ensemble donc

Dialogue politique : Un seul point d’achoppement

Posté par - 22 juillet 2019

Les travaux du Dialogue politique se sont achevés le lundi 22 juillet 2019. Des points inscrits à l’ordre du jour, un seul n’a pas fait consensus. Il s’agit de l’utilisation de la carte consulaire dans le processus d’enrôlement pour les élections de 2020 et 2021. « Le seul point qui n’a pas fait l’objet de consensus

Burkina : Le Dialogue politique s’ouvre ce lundi

Posté par - 14 juillet 2019

Longtemps annoncé par le gouvernement, le dialogue politique entre les acteurs de la scène politique burkinabè s’ouvre ce lundi 15 juillet à Kossyam, au Palais présidentiel à Ouagadougou. Ce dialogue est prévu se tenir du 15 au 22 juillet 2019. Le Dialogue politique se tient dans un contexte sécuritaire délétère avec en prime, une crise

Développement des collectivités territoriales : Bruno Dipama au CFOP

Posté par - 1 juillet 2019

Le Directeur général du Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT), Bruno Dipama a rendu une visite de courtoisie ce lundi 1er juillet 2019 au chef de file de l’opposition politique du Burkina Faso (CFOP-BF). L’objectif de ladite visite était d’informer le leader de l’opposition politique sur les activités du FPDCT. Solliciter auprès

Attaque de Toulfé : La réaction de l’UPC

Posté par - 27 mai 2019

Ceci est une déclaration de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) sur l’attaque de Toulfè dans le Nord. C’est avec consternation que l’Opposition politique a appris qu’une église catholique du village de Toulfè, dans la province du Loroum, a été attaquée par des terroristes le dimanche 26 mai 2019. Cette attaque a causé

Où en est-on avec la plainte contre Simon Compaoré ?

Posté par - 25 avril 2019

En début décembre 2017, le Chef de file de l’opposition politique burkinabè Zéphirin Diabré a porté plainte contre Simon Compaoré, alors ministre de sécurité, « pour détention illégale d’arme à feu ». Plus d’une année après, où en est-on avec cette plainte ? Zéphirin Diabré a indiqué, le jeudi 25 avril 2019, ne pas «

Burkina : « Bizarrerie constitutionnelle » en attente d’adoption

Posté par - 4 mars 2019

Du Président du Faso, qui peut être amené à cohabiter avec un Premier ministre dont le parti aura la majorité au parlement, ce qui fera passer le chef de l’Etat pour le chef de file de l’Opposition politique (CFOP), au maintien d’institutions comme le Conseil économique et social (CES), le politologue Abdoul Karim Saidou et

Zéphirin Diabré: « Le MPP et ses alliés ont échoué lamentablement  »

Posté par - 17 février 2019

Estimant que « le MPP et ses alliés ont échoué lamentablement », l’Union pour le progrès et le changement (UPC) se pose en alternative pour « le vrai changement ». Son président Zéphirin Diabré, qui a débuté une série de rencontres des militants à la base en compagnie de députés du parti hier, a mis le cap ce dimanche

Burkina : 5 phrases qui ont marqué l’année 2018

Posté par - 1 janvier 2019

L’année 2018 au Burkina Faso aura été marquée par plusieurs citations provenant d’acteurs politiques. En rétrospective, Burkina 24 en a choisi, subjectivement, cinq (publiées sur le site Burkina24.com) qui ont marqué les esprits ou déclenché une salve de débats ou de critiques. « Nous aurons la suprématie » Les faits qui préoccupent énormément les Burkinabè depuis trois

11-Décembre 2018 : Célébration de la « fierté d’appartenir à un (même) pays »

Posté par - 11 décembre 2018

Cette année, c’est sous le sceau de l’exemplarité que la commémoration du 11-Décembre s’est tenue à Manga, la cité de l’épervier. La veille, lundi 10 décembre 2018, dans son adresse à la nation, le président du Faso justifiait la commémoration de la date anniversaire de l’accession du Burkina à la souveraineté nationale comme étant « l’agréable

Zéphirin Diabré : Quand l’opposition «se met debout, le gouvernement court »

Posté par - 29 septembre 2018

Le Chef de file de l’opposition politique (CFOP) était dans les rues de la capitale burkinabè ce samedi 29 septembre 2018 dans le cadre d’une marche meeting de « contestation contre la gouvernance du MPP et de ses alliés » et pour faire preuve de l’« union sacrée avant tout autour des forces de défense et de sécurité »

« Victoire éclatante en 2020 » : L’UPC s’y attèle

Posté par - 22 juillet 2018

« Initier, négocier et conclure sans délai des partenariats et alliances » « pour une victoire éclatante en 2020 », c’est ce qu’attendent les congressistes de l’instance dirigeante renouvelée de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Et la stratégie semble déjà fonctionner.   L’ombre de l’« acte de haute trahison » des treize députés a plané sur le

Sakandé chez Diabré : Retrouvailles entre étudiant et professeur

Posté par - 17 avril 2018

Le Président de l’Assemblée nationale (PAN), Alassane Bala Sakandé, a rendu une visite de courtoisie au Chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré, ce mardi 17 avril 2018. Les deux hommes ont échangé sur des questions nationales. Alassane Sakandé dit avoir également demandé conseils et bénédictions auprès de son « aîné » qui fut l’un de

Burkina : Le jour où la polarité disparaîtra de la sphère politique…

Posté par - 31 janvier 2018

Le « déni de la conviction politique » est perceptible dans la société burkinabè. A l’opposition comme dans la majorité présidentielle, « les têtes qui dépassent » sont comme un poids insupportable porté sur les épaules. Alors, les exécutifs des partis n’hésitent pas à les envoyer au-dessous de la surface, quitte à les étouffer, à les noyer.  Et si

Zéphirin Diabré maintient sa plainte contre Simon Compaoré

Posté par - 2 janvier 2018

Zéphirin Diabré a été entendu à la gendarmerie de Paspanga le mardi 2 janvier 2018. L’information liée à cette convocation avait été livrée par l’intéressé lui-même, le dimanche 31 décembre 2017. Après près d’une heure d’audition, Zéphirin Diabré a réaffirmé sa plainte contre Simon Compaoré, ministre de la sécurité, et espère que ce dernier sera

« La préoccupation première d’un député, ce n’est pas faire l’apologie de son parti »

Posté par - 11 octobre 2017

Il est l’un des 13 démissionnaires du groupe parlementaire de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Avec ses camarades, le député Jacques Kodjo Palenfo a créé un nouveau groupe parlementaire UPC/Renouveau démocratique. Face aux injonctions de militants qui demandent aux 13 de rendre leur démission, le député Palenfo reste stoïque : « j’ai dit à

UPC/Renouveau démocratique : Un complot du MPP, selon Zéphirin Diabré

Posté par - 9 octobre 2017

En conférence de presse le lundi 9 octobre 2017, le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), dit ne pas reconnaître le nouveau groupe parlementaire UPC renouveau démocratique. « A l’heure où nous parlons, il n’existe pas un groupe parlementaire dénommé l’UPC/renouveau », indique Zéphirin Diabré. Selon le président de l’UPC, cette affaire n’est qu’un

Salifou Diallo : « Les députés voteront cette loi, advienne que pourra »

Posté par - 2 juillet 2017

L’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP) était face à la presse dans l’après-midi de ce dimanche 2 juillet 2017 au siège national du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). La conférence de presse, principalement animée par le Président du MPP, Salifou Diallo, a porté notamment sur le projet de loi portant allègement

Zéphirin Diabré : «Le MPP gère mal le Burkina Faso »

Posté par - 29 avril 2017

Après le mémorandum du Chef de file de l’opposition politique (CFOP) décrivant un bilan jugé « très lamentable » et qui « reflétait bien le sentiment de grande déception qui anime encore les jeunes, les femmes et les hommes burkinabè », l’opposition est passée à une étape supérieure en organisant ce samedi 29 avril 2017 un meeting dit de

Burkina : « Une majorité alternative de vrai changement » était envisagée révèle Zéphirin Diabré

Posté par - 7 février 2017

Lors d’une conférence de presse ce mardi 7 février 2017, le chef de file de l’opposition politique a battu en brèche la thèse de la cohabitation « contre-nature » brandit par Me Bénéwendé Sankara, le président de l’UNIRS/PS  et vice-président de l’Assemblée nationale, pour ne pas être resté dans l’opposition avec le CDP. Zéphirin Diabré a révélé  que

Burkina : 2016 a été « une année perdue et gâchée », déplore l’opposition

Posté par - 7 février 2017

L’appréciation de la première année de gestion du pouvoir du Président Roch Kaboré par le Chef de file de l’opposition politique (CFOP) est tombée ce mardi 07 février 2017. 2016 est « une année de perdue pour le Burkina Faso ». C’est la conclusion tirée par l’opposition et c’est en même temps le titre du mémorandum de

An I de la présidentielle du 29 novembre 2015 : 5 caractéristiques d’un événement “historique”

Posté par - 29 novembre 2016

Le 29 novembre 2015, les Burkinabè étaient aux urnes pour choisir leur président (élection présidentielle) et les élus nationaux (élections législatives). Une élection présidentielle qui mettait fin à une année de Transition éclaboussée par un Coup d’Etat (septembre 2015) qui a failli tout emporter. Burkina 24 revisite pour vous, les 5 grandes caractéristiques de cette

Burkina : Une procédure pour lever l’immunité d’un député du CDP

Posté par - 24 novembre 2016

Les partis membres de l’Opposition politique burkinabè regroupés au sein du Chef de file de l’opposition politique (CFOP) ont tenu une réunion ordinaire le mardi 22 novembre 2016. Présidée par le Chef de File de l’Opposition, Zéphirin Diabré, les participants ont accueilli les partis politiques nouvellement affiliés au CFOP et des échanges ont eu lieu

Le Burkina des paradoxes : Roch au Vatican, son Premier ministre en enfer

Posté par - 2 novembre 2016

« Les sermons du vieux  Yelmigan » est une chronique satirique proposée par un « Observateur » avisé de la société burkinabè. Elle traite deux fois par mois (le 1er et le 15 du mois) sur Burkina 24 de sujets liés à la vie de la nation burkinabè. Véritable sermonneur, le Vieux Yelmigan ne prendra pas de gant pour parler

Zéphirin Diabré : « En politique, il n’y a ni ami éternel, ni ennemi éternel»

Posté par - 25 octobre 2016

Le Chef de file de l’opposition politique au Burkina fait partie des sujets au centre de l’actualité nationale. D’abord, parce que l’institution semble être divisée à cause de deux regroupements qui s’y sont récemment créés : la Coalition des forces démocratiques pour un vrai changement (CFDC) et la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale

Agressions contre le Burkina : L’UPC invite le gouvernement à chercher les causes “sans passion ni haine”

Posté par - 24 octobre 2016

Dans cette déclaration, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) réagit à l’actualité sécuritaire au Burkina. A travers une sortie médiatique des autorités en charge de la sécurité intérieure, l’UPC, comme tous les Burkinabè, a appris qu’un coup d’Etat qui était censé avoir  lieu le 08 octobre dernier, aurait  été déjoué. En attendant d’avoir

Burkina : L’ADR dénonce “un clanisme révoltant” au CFOP

Posté par - 22 octobre 2016

L’Alliance des démocrates révolutionnaires (ADR), parti politique qui se réclame de l’opposition burkinabè, a décidé de suspendre sa “participation aux activités” du Chef de file de l’opposition politique (CFOP). La présence des partis de l’ex-majorité présidentielle et le mode de management de Zéphirin Diabré sont les principales raisons de cette décision. C’est par une lettre

Mamadou Kabré sur la CODER : «Ce n’est pas une rupture »

Posté par - 16 octobre 2016

Au sein du Chef de file de l’Opposition politique au Burkina (CFOP), une nouvelle Coalition vient de voir de jour et elle s’est donnée pour leitmotiv, la réconciliation nationale. Alors que l’opinion voit en ce regroupement une fragilisation du CFOP, Burkina 24 a joint Mamadou Kabré qui donne sa lecture de la situation. Mamadou Kabré