Gérard Kango Ouédraogo, décès d’un « monument politique »

823 21

Gérard Kango Ouédraogo, ancien Premier ministre et ancien Président de l’Assemblée nationale burkinabè,  est décédé ce 1er juillet 2014 aux environs de 12h à la Clinique du cœur à Ouagadougou. Le président d’honneur de l’ADF/RDA s’est éteint à l’âge de 89 ans. Le décès a été rendu officiel dans un communiqué de l’ADF/RDA, ce 1er juillet. 

Gérard Kango Ouédraogo est décédé. C’est le départ de l’un des dinosaures de la faune politique burkinabè et l’un des témoins actifs et privilégiés de la reconstruction de la Haute-Volta, actuel Burkina Faso.

Elu

Né en 1925, l’homme a eu le temps de voir grandir « le pays des Hommes intègres », participant à son histoire. De 1956 à 1960, il a été élu député de Haute-Volta à l’Assemblée nationale française.

Le 18 février 1978, il est investi par l’Assemblée nationale, Premier ministre, Chef du Conseil des ministres, sous la Présidence du Général Sangoulé Lamizana. Le 30 mai de la même année, il occupe le poste de Président de l’Assemblée nationale jusqu’au coup d’Etat de 1980 de Saye Zerbo.

Ouahigouya, le fief

Comme tout homme politique, Gérard Kango Ouédraogo a bâti sa carrière sur son fief : Ouahigouya. La capitale du Yatenga a occupé le centre de l’action de l’homme. La plupart de ses postes politiques y étaient rattachés. Une partie de son combat aussi.

Elu Conseiller territorial de la circonscription de Ouahigouya en 1956, il entreprend avec le Capitaine Dorange Michel,  sous la bannière du Mouvement Démocratique Voltaïque (MDV),  une lutte  de conscientisation et de revendication contre l’administration coloniale au profit des populations du Yatenga.

Chef de parti

L’évocation du nom de Gérard Kango Ouédraogo renvoie toujours à l’image de l’Eléphant de l’ADF/RDA.  Un parti qui est né sur les cendres du RDA qu’il a dirigé, après avoir  été de 1956 à 1960 président fondateur du Mouvement de Regroupement Voltaïque (MRV) et président  le 3 mai 1970 de  l’Union Démocratique Voltaïque, section du Rassemblement Démocratique Africain (UDV/RDA).

L’ADF/RDA, dirigé actuellement par son fils Gilbert Noël Ouédraogo, est né de la fusion avec le parti d’Hermann Yaméogo, qui a quitté par la suite ce navire pour créer son propre parti.

La retraite

Le 27 mai 1997, il démissionne du parti de l’Eléphant et prend sa retraite. Il est alors consacré comme l’une des mémoires vives des soixante dernières années de l’histoire du Burkina.  A ce titre, il a été sollicité pour de nombreuses interviews sur des faits historiques du pays.

Homme d’Etat visionnaire, l’ADF-RDA rend un vibrant hommage à un africain qui s’est inlassablement battu pour donner à l’Afrique la place qui est la sienne dans le concert des Nations“, a commenté le Porte-parole du Parti, ZachariaTiemtoré, dans un communiqué, ce mardi.

Lire aussi : Gérard Kango Ouédraogo, “c’était quelqu’un de bien”

Le congrès  de l’ADF/RDA, tenu à Bobo-Dioulasso les 28 et 29 mai 1998, à l’unanimité, proclame Gérard Kango Ouédraogo, Président d’honneur à vie du parti.

C’est un “monument politique” qui laisse derrière un grand héritage et de nombreux héritiers. Dans un communiqué de son service d’information, le gouvernement burkinabè a rendu un hommage “à cet illustre fils qui aura marqué de son empreinte la vie socio-politique nationale ces cinquante dernières années“.

Abdou ZOURE et Mouniratou LOUGUE
Burkina24

 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 21 commentaires

  1. Au Burkina c’est quand tu meurs qu’on reconna?t ta grandeur. Je suis ? ouaga mais je ne savais pas que G?rard Kango ?tait tjrs vivant. Sinon je fr?quenterais aussi cette biblioth?que. Que le ciel lui soit ouvert.

  2. <> disait Amadou Hampat? B?.
    Papa G?rard,nous regrettons votre d?part. Que la terre de vos a?eux vous soit l?g?re. Et que Dieu dans son admirable bont? vous accueille dans sa demeure c?leste. Amen

  3. paix a son ame. la mort vient rappeller que sous ce firmament tout n est que changement. faisons beaucoup attention , nous les futurs morts. remplissons une vie utiles pour nos freres. evitons de supporter le mortel car il moura. paix a lame du disparut.

  4. Vous ?tiez l?ombre et le soleil du pays des ?talons, votre sagesse ? la hauteur de Naba kango nous restera pour toujours. Que Dieu tout puissant vous re?oive dans son royaume.

  5. "On dit qu'un vieillard qui meurt, c'est une biblioth?que qui br?le…Hommage au vieillard…Hommage…Hommage… Hommage ? cette biblioth?que qu'il a su laiss? ? sa g?n?ration, celle de maintenant et celle future " Dixit Appolinaire Wendgoudi Beyi

  6. C'est avec une immense tristesse que j'ai appris le d?c?s de notre grand p?re G?RARD KANGO OU?DRAOGO.

    Nous savons tous que la vie s'arr?te un jour, et pour nous le chemin seule sera difficile. Seule le temps qui apaisera notre chagrin petit ? petit. Sache que tu restera ? jamais vivant dans nos coeur.

    Je t?offre mes plus affectueuses condol?ances.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *