Android et iOS au Burkina : Pourquoi préférer l’un par rapport à l’autre ?

845 3

« Android » est le nom du système d’exploitation de « Google » installé sur plusieurs smartphones (Samsung, LG, Techno, etc.). Il diffère de son rival qu’est l’« iOS de Apple » distingué sur les « iPhone et iPad ». Mais surtout, aux yeux de bon nombre d’usagers burkinabè, l’iPhone diffère d’Android en termes de sécurité et de commodité dans la manipulation. Reportage.

De nombreux vendeurs d’appareils mobiles, en particulier ceux installés dans la capitale burkinabè, avouent que les appareils sous Android apportent actuellement plus d’opportunités d’affaires que les iPhone et iPad.

Ils soutiennent cette hypothèse par la montée croissante du nombre d’acheteurs et d’utilisateurs d’appareils Android constatée ces dernières années au « Pays des Hommes intègres ».

Mais là n’est pas la préoccupation. La question se pose quant à la commodité au niveau de la manipulation de ces smartphones et surtout à la protection des données personnelles par exemple en cas de perte ou de vol du « téléphone intelligent ».

Sur ce point, les avis des Ouagalais divergent et chacun défend son point de vue comme il peut.

Ibrahim M. Sawadogo, commerçant ambulant au grand marché « Rood-Wooko », pense que les appareils sous Android sont faciles à manipuler par rapport à n’importe quel autre smartphone.

Parce qu’à son avis, « son menu d’affichage et l’organisation de ses icônes permettent à son utilisateur, même d’un niveau d’alphabétisation très bas, de pouvoir s’en sortir aisément ».

Même son de cloche chez l’informaticien Mathieu Kaboré qui penche plutôt pour le « Open Source » (Sources ouvertes) que favorise l’Android.

En effet, « sur ma Samsung Galaxy S2, j’ai la liberté d’accéder au système d’exploitation et de le mettre à jour, afin de l’adapter à mes préférences tout en suivant la technologie de pointe disponible pour Android. Je le préfère tout simplement parce qu’il me permet ce libre accès à tout moment », a-t-il dit.

Amidou K., réparateur de téléphones, installé non loin du SIAO, voit les choses autrement.

Il a pour sa part fait savoir que les codes de verrouillage retrouvés sur les appareils « Android » sont très faciles à sauter et à effacer.

A l’entendre, « de simples combinaisons de touches sur les téléphones Android codés te permettent de les débloquer, souvent même on n’a pas besoin d’ordinateur pour le faire ».

Pour lui, si Android n’est pas difficile à manipuler, il est tout de même facile pour un individu mal intentionné de le truquer à des fins illicites.

Il a néanmoins indiqué qu’il a une manière personnelle d’enquêter et de vérifier si un téléphone bloqué par code est volé ou pas, avant de s’engager. Tout cela « pour pouvoir identifier les voleurs et aussi éviter des poursuites policières ou judiciaires ».

Samsung Galaxy VS iPhone
Aperçu de téléphones Samsung Galaxy Android et iPhone

Que disent les fans de « Apple » ?

Pour Jean Baptiste Nombré, étudiant à l’université de Ouagadougou, « je préfère les téléphones « iPhone », parce que j’ai franchement confiance à ces derniers, en matière de protection et de sécurité.

En fait, grâce à la fonction « antivol via iCloud » disponible pour les récents systèmes d’exploitation d’Apple, iOS 7, je pense que mes données sont en entière sécurité. En cas de perte de mon smartphone, il me suffit de le rendre inutilisable par d’autres personnes.

Et ce, même un spécialiste en flashage de téléphones mobiles ne peut le rendre exploitable sans mon compte email et mon mot de passe ».

Toutefois, beaucoup d’utilisateurs d’iPhones restent unanimes sur le fait que le smartphone soit difficile à manipuler par rapport aux autres téléphones.

Par exemple, pour le commerçant généraliste, Madou O. Poda, « le simple transfert par Bluetooth d’un fichier sur un iPhone vers un périphérique nécessite des installations préalables ».

Ce dernier a également souligné que les opérations (Mises à jour de système, Installations d’applications, Accessoires, etc.) effectuées par un réparateur ou un tiers sur les iPhone et iPad coûtent chères que sur les téléphones Android.

Mais malgré tout, M. Poda a fait savoir que « l’iPhone joue un rôle de police et de gendarme ».

Puisque, selon lui, il peut aider non seulement à protéger les données personnelles de son utilisateur en cas de perte ou de vol, mais surtout il peut même permettre aux forces de sécurité de mettre la main sur des présumés voleurs si quelques options bien définies ont préalablement été activées.

Si donc, certains Ouagalais préfèrent l’Android parce qu’il est facile à utiliser en faisant son apologie, d’autres par contre choisissent l’iOS parce qu’il offre des services de sécurité meilleurs.

Noufou KINDO
Burkina24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Il y a 3 commentaires

  1. C’est vrai qu’android est plus ais? ? utiliser du fait de sa nature opensource, mais pour avoir utilis? l’iPhone pendant des ann?es et ayant aussi une certaines exp?rience des phones sous android, je planche plus pour iOS d’Apple surtout depuis la sortie d’iOS 7. iCloud et findmyphone vous permettent de localiser un iphone, de le faire sonner et m?me d’envoyer un sms et plus encore.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *