Situation nationale : Blaise Compaoré choisit de dialoguer

598 15

Le président du Faso, Blaise Compaoré, va initier des pourparlers entre les acteurs de la classe politique burkinabè sur la question de la limitation des mandants présidentiels au Burkina. Il a fait part de son intention à la majorité politique, à l’opposition et au Front républicain, ce 23 septembre 2014 au palais présidentiel.

Le Chef de l’Etat a donc invité les acteurs politiques, non pas pour parler d’un gouvernement d’union nationale (en tout cas, pas encore), mais  pour leur offrir un dialogue. Selon en effet les indiscrétions de Assimi Kouanda, pour la majorité, Zéphirin Diabré, pour l’opposition, et Hermann Yaméogo, pour le Front républicain, Blaise Compaoré a décidé d’instaurer un cadre de dialogue entre l’opposition et la majorité pour discuter et trouver une solution aux problèmes qui fâchent.

Cliquez sur l'image pour lire la vidéo
Cliquez sur l’image pour lire la vidéo

Il s’agit de la mise en place du Sénat et de la modification de l’article 37 de la Constitution qui limite les mandats présidentiels à deux ans.

Les différentes ont adhéré à l’idée du Chef de l’Etat. Pour le Front républicain, par exemple, « c’est une victoire », car rappelle Herman Yaméogo, c’est ce chemin qu’il a privilégié depuis sa création et qu’il a souhaité depuis l’appel de Gaoua.

Le principe accepté

La majorité se dit prête à accompagner le chef de l’Etat dans son entreprise. L’opposition non plus ne réfute pas l’idée du dialogue. « Sur le principe, (…) l’opposition ne refuse pas de rencontrer la majorité pour un échange, d’autant plus que s’il y a des questions que l’on peut résoudre pour que  notre pays aille de l’avant, c’est une bonne occasion », a indiqué Zéphirin Diabré.

Le chef de file de l’opposition salue également la forme du futur cadre de dialogue qui va diverger des précédents, en l’occurrence le CCRP et la médiation entamée par l’ancien président Jean-Baptiste Ouédraogo.

 « Cette fois-ci, on ne nous a pas présenté un cadre préétabli. On souhaite  que dans le cadre d’un échange avec la majorité, on définisse nous mêmes à la fois le cadre, les modalités et les limites dans lesquelles ont peut aller. C’est quand même un changement de cap qui est intéressant à noter », a expliqué Diabré.

L’opposition campée sur ses positions

Cliquez sur l'image pour lire la vidéo
Cliquez sur l’image pour lire la vidéo

Mais si le principe est acquis, la mise en œuvre de ce dialogue ne risque pas d’être de toute sérénité. L’opposition a dores et déjà affirmé les positions qu’elle estime non discutables, précisément de la limitation des mandats présidentiels.

« La position de l’opposition est restée toujours la même : nous sommes fermement opposés à toute révision de la constitution qui ferait sauter le verrou de la limitation des mandats et nous restons toujours fermement opposés à la mise en place d’un sénat », a martelé Zéphirin Diabré.

Aller au « dialogue des braves »

Une chose qu’a déploré le co-président du Front républicain qui estime qu’il est « antinomique » d’aller à un dialogue avec des positions tranchées et a invité l’ensemble des acteurs à aller « à un dialogue des braves ».

Cliquez sur l'image pour lire la vidéo
Cliquez sur l’image pour lire la vidéo

Quand commencera ce dialogue ? Ce mardi matin, les différents intervenants disaient l’ignorer. Mais selon certaines sources, l’opposition sera reçue à nouveau le 25 septembre 2014 par le Chef de l’Etat.

Abdou ZOURE
Burkina 24

Pour (re) voir le déroulement des audiences et les photos, cliquez ici. 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 15 commentaires

  1. JE NE COMPREND PAS POURQUOI DES GENS ANIMES D?AUTRES INTENTION PARLENT DE MEDIATION POUR LE BURKINA.

    LE BURKINA EST DANS QUELLE SITUATION POUR AVOIR BESOIN D?UN MEDIATEUR ? BLAISE DOIT PARTIR EN 2015 C?EST TOUT ! D?AILLEURS ALASSANE OUATTARA ET BIEN D?AUTRES N?ONT PAS FINI DE REGLER LES PROBLEMMES DE LEURS PAYS POUR VENIR S?IMPLIQUE DANS LES AFFAIRES DU BURKINA.

    DIT-ON PAS QUE BLAISE EST UN MEDIATEUR CHEVRONE ! ALORS, IL S?AURA COMME GENRE LA SITUATION DE NOTRE CHER BURKINA.

    L?OPPOSITION DOIT TRANSMETTRE LORS DE CETTE RENCONTRE AU PRESIDENT BLAISE COMPAORE LES PAROLES QUE LES CITOYENS ONT LAISSE ENTENDRE LORS DE LA FORTE MOBILISATION DE LA DERNIERE MARCHE QU?ELLE A ORGANISE.

    DE TOUT FACON 2015 SERA SANS BLAISE !

  2. Faisons un calcul arithm?tique simple c?est le niveau de … il ne se complique pas trop la t?che – majorit? pr?sidentielle 6 membres dont 4 oui pour le r?f?rendum et 2 non, – pour l?opposition 6 membres pour 6 non pour le r?f?rendum donc le non remporte avec 8 voix ? la majorit? simple. Il n?est pas f…. c?est pourquoi la pr?sence des festivaliers (FR) est n?cessaire. Les festivaliers au nombre de 5 dont 2 oui pour le r?f?rendum et 3 potentiellement non mais r?ellement oui vont peser dans la balance. Ainsi le cirque d?hier 23/09/2014 donne les r?sultats suivants : – 3 d?l?gations de 17 membres re?ues pour ou contre le r?f?rendum camoufl? dans un scrutin secret, – 8contre et 9 pour.

  3. Ce qui m??tonne des internautes Burkinab? surtout Enerique qui je redis que la violence se provoque par leur ignorance et leur ent?tement, pourtant les pros referendum qui sont minoritaire et qui sont des fonctionnaires corrompus qui savent que le referendum sera truqu?, et que modifier l?article 37 est anticonstitutionnel, et qui ne veulent m?me pas penser ? leurs propres enfants, ni l?avenir de notre pays que nous aimons tous, que de penser le pr?sent et leur gosier, sont tous des ?go?stes comme la famille Compaor?. Heureusement que Mr. Blaise Compaor? recule en voulant rencontrer l?opposition. En tant qu?un vieux routier des sites d?information en ligne qui est en sorte le parti politique le plus populaire dans le monde, qui a pour membre le pape actuel Fran?ois, le charismatique, qui veut faire ce qui est bien pour ceux qui sont ?craser par des r?gimes comme celui de Mr. Blaise Compaor?, je dirai aux internautes de se mettre en conformit? avec tous les d?bats sur la situation nationale qui a pour but, d?avoir un dialogue franc avec tous les acteurs politique de notre pays, pour aboutir ? une alternance politique apais? dans notre jeune d?mocratie dont une famille ?go?ste essaye ? tout prix de rendre une dynastie. Les internautes pros referendum au Burkina ressemble a ceux du FPI pendant la crise Ivoirienne : mais qui a eu tort de leurs agissements, aujourd?hui plusieurs d?entre eux sont devenus des agneaux de la d?mocratie Ivoirienne et qui lutte pour la r?conciliation nationale en montrant qu?ils ont eu tort dans le pass? avec des agissements bidon de soutien a un dictateurs qui n?avait pas sa place dans une Cote d?Ivoire qui veut avancer avec un taux de croissance pour son peuple. A pr?sent les internautes Ivoiriens sont devenus des personnes qui s?expriment de ce qu?ils sentent dans des sujets qui tiennent la route pour l??mergence du pays, et non pour l?int?r?t d?un parti ou de son de repr?sentant comme il se sont tromp?s avec Laurent GBAGBO et son FPI.
    Rendons nous dans les sites des r?seaux sociaux en ligne Ivoirien dont les internautes s?expriment a la valeur des sujet brulants, et non des sujets d?int?r?t personnel ou soutenir un individu ?go?ste qui veut bloquer l?Avenir de la jeunesse Burkinab?. Quant aux gros mots que les internautes de bonne foi qui utilisent de temps ? temps pour un pr?sident qui s?ent?te avec sa dictature pour s??terniser au pouvoir, c?est normal en d?mocratie. Quant ? cette rencontre tr?s importante, je voulais que le pr?sident Blaise Compaor? soit franc avec lui-m?me, oubli son habit de cam?l?on et de sa complexit?, mettre de c?t? le front r?publicain, un groupe qui s?me de la zizanie entre le pouvoir et le peuple m?ri qui veut avancer : je voulais entendre ce 23 09 2014 un pr?sident responsable pour un pays qui veut avancer dans l??mergence pour l?avenir de sa jeunesse : A la place il donne l?importance au front r?publicain dont son responsable ne pense que ce qui est mieux pour lui et non ce qui est mieux pour le peuple. L?alternance politique qui est le voulant d?un pays qui veut avancer ne peut pas admettre des personnes comme Herman Yameogo dans un dialogue de vie ou de mort pour un pays qui souhaite la paix et stabilit

  4. Je loue le courage d?Abdou Zour? qui ressemble ? celui du brave journaliste Norbert Zongo, assassin? pour son franc parl?. Vous ?tes une nouvelle race de journaliste qui risque toujours votre vie pour nous apporter les nouvelles de tous les jours qu?ils pleuvent ou qu?il neige. J?ai vu na?tre le B24, et je n?en reviens pas, les succ?s que ce site de r?seau en ligne a aupr?s des internautes venant des Etats Unis dont nous nous connaissons et ?changeons des id?es sur les sujets brulants de la plan?te enti?re, surtout celui des probl?mes sociaux politique de l?Afrique corrompus par ses dictateurs sanguinaires. Les internautes les plus attentifs de B24 viennent du Canada et de l?Am?rique Latine. Si mes messages sont de fois sanctionn?s c?est qu?il y a tr?s souvent du cru et de la v?rit? qui ne sont pas bonnes ? dire, et je vous comprends. Je profite de ce message dire ? l??tudiant M. sawadogo, jeune juriste, qu?a notre temps, avant la r?volution et apr?s, pour revoir les textes de lois, les secr?taires d?administration de la justice appeler ??? traducteur et vigilant des ?crivains public, les ?crivaient en dactilo, puis les transmettaient ? imprimer et archiver. Ce n?est pas comme aujourd?hui avec le syst?me Word dont tout est possible, d?ailleurs je continu ? utiliser ma machine a ?crire depuis 1979, offerte par l?arm?e. Encore Bravo ? l??quipe de B24 pour ses directs.

  5. Apr?s tout le dernier mot reviendra toujours au pr?sident,
    et nous soutenons la d?marche du pr?sident qui est un homme
    de dialogue et de paix.Si apr?s toute ces d?marches l’opposition
    refuse de comprendre alors alors faut que le pr?sident convoque le
    referendum et laisser le choix a chaque citoyen burkinab? de d?cider!!

  6. et voila que ?a ete dit par ce Mr zep,m?me si il est souvent der routeur dans ces discourt de rues.je pense bien que a ce niveau ce gars a bien vu le bon fonctionnement de politique veut instaurer le pr?sident dans ce pays mes chers amis…donc faites preuve de reconnaisse a cet initiative du chef d’Etat burkinab

  7. je pense que certains burkinab? ne doivent plus se faire des id?es sur cette rencontre le p?re de la nation a eu a convoquer ces enfants et je pense que certaines choses vont rentr?e dans l’ordre et nous allons tous r?ver a merveille….vive le Burkina Faso
    aussi il faut dire ces gars ne pourrons rien dire face au pr?sident car les grandes histoire c’est dans les rues de Ouagadougou et non a kossyam

  8. Messieurs de Burkina24, ou vous n??tes pas suffisamment professionnels, ou vous ?tes a la solde de concurrents opposants de Zephirin ou vous ?tes mesquins et vous voulez cr?er la zizanie dans l’opposition. C’est impensable que vous faites un reportage photo sans un zoom sur celui qui conduit la d?l?gation que Blaise rencontre!!!!!!!!!

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *