Laurent Fabius : “Il est primordial que le Burkina envisage son propre avenir de manière consensuelle et apaisée”

759 80

Après l’annonce du gouvernement burkinabè de  modifier la Constitution burkinabè aux fins de changer la durée des mandats présidentiels consécutifs, la France a donné sa lecture, à travers son porte-parole, Laurent Fabius, dont les propos, rapportés par l’Agence APO, ont été repris par Africa N°1.

Pour le chef de la diplomatie française, la France se réfère aux principes de l’Union Africaine (voir plus bas). “La France réitère son attachement au respect des principes définis par l’Union africaine sur les changements constitutionnels visant à permettre aux dirigeants de se maintenir au pouvoir“, a déclaré en effet Laurent Fabius.

Il indique qu’à ce propos, le Président Français Hollande a écrit “en ce sens” au Président Blaise Compaoré, le 7 octobre 2014.

Laurent Fabius relève l’excellent partenariat qui existe entre la France et le Burkina et ajoute que le pays “joue un rôle essentiel dans la stabilité de la région et résolution des crises”.

Mais à son avis, “il est primordial qu’il (le Burkina,  NDLR)  envisage son propre avenir de manière consensuelle et apaisée“.


Article 2, alinéa 4 : La présente Charte a pour objectifs de : Interdire, rejeter et condamner tout changement anticonstitutionnel de  gouvernement dans tout Etat membre comme étant une menace grave à la  stabilité, à la paix, à la sécurité et au développement.

Article 3, alinéa 10 : Le rejet et la condamnation des changements anticonstitutionnels de gouvernement.

Article 5 : Les Etats parties prennent les mesures appropriées afin d’assurer le respect de l’ordre  constitutionnel, en particulier le transfert constitutionnel du pouvoir.

Article 10, alinéa 2 : Les Etats parties doivent s’assurer que le processus d’amendement ou de révision  de leur Constitution repose sur un consensus national comportant, le cas échéant,  le recours au référendum.

Article 23, alinéa 5 : Les Etats parties conviennent que l’utilisation, entre autres, des moyens ci-après pour  accéder ou se maintenir au pouvoir constitue un changement anticonstitutionnel de gouvernement et est passible de sanctions appropriées de la part de l’Union:  (…) Tout amendement ou toute révision des Constitutions ou des instruments juridiques qui porte atteinte aux principes de l’alternance démocratique.

Source : Charte africaine de la démocratie, des élections  et de la gouvernance  adoptée le 30 janvier 2007 en Ethiopie

(Photo : © Telegraph)



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 80 commentaires

  1. JE CROIS QUE NOS D?PUTES PRENDRONT LA BONNE MESURE DE LA SITUATION NATIONALE ET FERONT LE BON CHOIX POUR LA PAIX ET LA STABILIT? DE LA D?MOCRATIE EN PENSENT AUSSI A L?AVENIR DU PAYS PARTANT DE LEURS ENFANTS ET DE LEURS PARENTS.

    A BON ENTENDEUR SALUT!
    NA LARA AN SARA!

  2. Mr Laurent FABIUS, quels sont les principes fondammentaux de la dite Union sur le pouvoir a vie des chefs d’Etats Africains? Et permettez-moi de vous demander a quand remonte la modification d’un tel article chez vous?

  3. La france je comprend pas le blaiso il a 27ans au pouvoir et la france a d?j? changer 4 presidents si la france pense que durer au pouvoir est source stabilite, qu’elle laisse Hollande faire 20ans ou prendre le blaiso pour terminer leur projet

  4. Le Burkina aux burkinab? la France aux francais. Nous ne sommes plus au 19e siecle encore moins au 15e si?cle.

  5. Jeunesse Consciente |

    Oh quand je vois tous ces jeunes instrumentalis?s par la politique, je me demande comme un pays aussi pauvre en ressource naturelle peut avancer? A chacun son domaine, mais non au Burkina tout le monde est politicien. mais qui va construire le pays alors? Les politiques ne construise pas un pays, ils ne fond que prendre les ressources cr?es par les citoyens pour faire fonction les institutions, prot?ger la nation contre des menaces internes et externes. Voila le r?le des politiques mais ils cr?ent de richesse. Donc quand je vois tous ces jeunes qui se transforment tous en politiciens je ne demandes qui va cr?er des richesses dans ce pays, qui va b?tir le pays. J’ai mal de voir tous ces jeunes se laisser instrumentaliser par la politique.

  6. On s’en fou de la France, ce ne sont pas les fran?ais qui sont consern? par cette affaire mais plutot les citoyens burkinab?. Aux burkinab? de trouver la solution dans la solution, la solution se trouve ici au Burkina et non en France. A nous de trouver la solution dans la qui?tude et dans la paix.

  7. Du clair obscur comme d’habitude. Si vous avez besoin de Blaise pour assurer la stabilit? de la sous-r?gion, pourquoi ne pas l’engager dans “Barkan” (tient, ?a tombe bien, c’est un militaire). Nous burkinab? lui avons donn? deux mandats de 5 ans chacun et son bail ? Kossyam finit en novembre 2015. Et de gr? ou de force, il respectera ce contrat.

    Dieu b?nisse le Burkina!

  8. la r?volution d?mocratique et populaire avec ce digne fils de l’Afrique le capitaine THOMAS SANKARA avait su donn? de l’espoir aux peuples Africain; aujourd’hui encore toute l’Afrique nous regarde et esp?re beaucoup de notre lutte pour une alternance en 2015. jeunesse burkinab? tous debout pour
    la r?volution. ne laissons pas ?chapper cette occasion. la patrie ou la mort nous vraincrons! tous les sankara debout maintenant

  9. Nous connaissons la position de la France. Puisque Blaise Compaor? est son garde-chiourme et valet servile. Il va de soit que malgr? la non l?gitimit? de l’acte (tripatouillage constitutionnel), la France, incapble de soutenir ce malheureux, ne le condamne pas. Que la France aille au Diable!!!!

  10. Le Burkina aux burkinab?. Il est temps que nous nous assumions compl?tement au plan politique, au-moins. L'histoire de l'Afrique doit cesser de s'?crire ? reculons. Puisque la culture d?mocratique ne se d?cr?te pas durablement, le moment est venu pour les africains confront?s aux v?ll?it?s de r?vision opportuniste de leurs constitutions d'engager le bon combat: celui de la dignit? qui fait appel ? notre responsabilit?. Voulons-noous ?tre r?ellement de la Libert?, du progr?s ?conomique et de la D?mocratie?

  11. Du clair obscur comme d’habitude. Ne vous en faite pas, nous burkinab? allons nous occuper enfin du cas Blaise. Si vous tenez tant ? son expertise comme m?diateur dans la sous r?gion, eh bien embauchez le; ? l’ONU par exemple.

    Dieu b?nisse le Burkina!

  12. Soyez responsables. Toute ?me p?trie des droits humains et des droits d?mocratiques sait le choix qui vaille. Celui des urnes. Le temps du suffrage n?est pas celui des croque-morts.

  13. Peuple burkinab? c’est de notre derniere chance cette ann?,eh bien si on la perd c”est fini pour nous,donc tout ensembl pour le changement au faso.si en france on modifie la constitution,?a sera pa le cas au Faso.esp?ce de traitre.

  14. Est ce que le peuple fran?ais r?sout ses probl?mes en comptant sur le gouvernement burkinab? ? Le gouvernement fran?ais prot?ge les int?r?ts de ses op?rateurs ?conomiques et non les int?r?ts de pauvres n?gres. Compter sur nos propres forces .

  15. Je m’inquiete beaucoup pour le burkina parceque j’enttends par la bouche de certains burkinabe que blaise et le seul qui peut gerer bien les probleme au burkina et dans la sous region.jespere ces aveugles de politiciens burkinabe analyse ce quils disent. Imaginez vous que blaise soit le seul a pouvoir maintenir la stabilite au faso et dans la sous region. Si blaise nest pas un imortel le jour ou il vas mourir sa sera la fin du burkina et le chaos dans la sous region. Peuple burkinabe vous avez l’avenir de votre pays dans vos mains reveilliez vous pour votre liberte et une vraie democratie. AUCUN HOMME N’EST INDISPENSSABLE DANS LA VIE DE TOUTE UNE NATION. BLAISE VA MOURIR ET LE BURKINA VA RESTER .

  16. la france aime se meler a ce qui la regarde pas! c? pour cela k!elle est detst?e presq partt dans l monde! vs vivez slm de sang et la suer d lafrique!!! poutrqoi l? presidents afrikain la suit dan sa demarch assassine????

  17. Tout est dit ici, la proposition de loi est anti-constitutionnelle, donc Blaise c’est fini. Si tu ne peux pas lire, il faut dire que ton maman est sorti:
    “Les Etats parties conviennent que l?utilisation, entre autres, des moyens ci-apr?s pour acc?der ou se maintenir au pouvoir constitue un changement anticonstitutionnel de gouvernement et est passible de sanctions appropri?es de la part de l?Union: (?) Tout amendement ou toute r?vision des Constitutions ou des instruments juridiques qui porte atteinte aux principes de l?alternance d?mocratique.”

  18. Ouvrez les yeux ? nos leaders d’opposition sur la n?cessit? de la paix et de la stabilit?. Le peuple doit s’exprimer imp?rativement comme le veut la d?mocratie sur ces questions cruciales comme l’article 37 de la constitution. Ce n’est pas ? l’opposition dire ce que le peuple veut, le peuple est mature et sais ce qu’il veut.

  19. S?v?rin, mais le Burkina sera sanctionn? par qui? nous ne faisons pas la politique fran?aise donc la France ne peut se m?ler de notre affaire politique. Que chacun s’occupe de ses oignons

  20. c’est normal que la France s’exprime de mani?re confuse sur cette situation politique d?l?t?re . On ne sait pas ce qui se passe dans les coulisses.Elle attend le feu pour se pr?senter en sapeur pompier .Il convient donc au peuple Burkinab? de prendre en main son avenir.