Les trois tâches d’Auguste Denise Barry à la tête du ministère de la sécurité

437 30

Le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité (MATDS), Auguste Denise BARRY a été officiellement installé ce mardi 25 novembre 2014. Vu les nombreux défis qui l’attendent et le Burkina évoluant dans un « contexte particulier » depuis l’insurrection populaire, le tout-nouveau ministre a déjà fait part des trois principales dimensions qui entrent dans le cadre de sa mission.

Savoir non seulement susciter l’adhésion du personnel, mais surtout compter sur la contribution des uns et des autres afin de mieux accomplir la mission. C’est un aveu du ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, Auguste Denise BARRY. Au fait, le colonel compte travailler « notamment avec les secrétaires généraux, s’ils n’ont pas trahi la pensée des populations, tracer la ligne ensemble et élaborer un certain nombre d’actions pour que conjointement nous réussissons cette mission ».

Parlant des Secrétaires généraux (SG), le ministre fait allusion à Sadou Sidibé, SG de l’ex-Ministère de l’administration territoriale et de la sécurité (MATS) et Jean-Baptiste Lalsomdé, SG de l’ex-Ministère de l’Aménagement territoire et de la Décentralisation (MATD), avec lesquels les travaux se poursuivront.

D’ailleurs, « c’est sous l’angle du changement que je place mon action à la tête de ce ministère », a souligné Auguste Denise Barry. En effet, pour lui, hormis l’organisation d’élections transparentes en 2015 qui est l’une des principales missions de la transition et la question des conseils municipaux et régionaux qui ont été dissous, il y a trois dimensions majeures dans la mission qui lui a été confiée.

Plusieurs participants étaient présents lors de la cérémonie d'installation du ministre de l'administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, Auguste Denise Barry.(©Burkina24)
Plusieurs participants étaient présents lors de la cérémonie d’installation du ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, Auguste Denise Barry. (©Burkina24)

C’est d’abord la question de l’administration du territoire qui, au regard des défis que le Burkina doit relever, doit être managée autrement. Ensuite, il y a la question de l’aménagement même du territoire.

« Le domaine du foncier pue tellement qu’on n’a pas besoin de se rapprocher pour sentir cette odeur-là. C’est dire à quel point, à ce niveau, nous devrons travailler également à revoir un certain nombre de dossiers, les parcelles, etc. pour que les attentes des populations soient prises en compte », a-t-il indiqué.

Enfin, il y a la question sécuritaire. Les populations attendent à pouvoir vaquer à leurs occupations dans la tranquillité, la quiétude. Et le MATDS compte travailler afin que partout au Burkina, ces populations puissent le faire.

Noufou KINDO
Burkina24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Il y a 30 commentaires

  1. mr le ministr g s8 tr?s fier avec vos propo.k tt citadin puiss avoir au moins une parcel.et surtt n’oubli? pa l? agent d l’administration g?n?ral car ils n’ont pa droit a la gr?v mais il sont mal trait

  2. voir la gouvernance des circonscriptions administrative nomm? qui il faut ? la place qu’il faut.gouverneur,haut commissaire,prefet,sg/mairie,etc…on attend de voir

  3. ON VOUS CROIT ON VOUS SUIS MR LE MINISTRE ON VOUS DEMANDE DE REVOIR LE DOSSIER DES POLICIERS R?VOQUER CA A ?T? POLITISE CE DOSSIER

  4. du courage mon colonel balayez et jeter loin les ordures pour en faire du fumier .dans ce pays il y a des cadres de la fonction publiques en categorie A1 qui sont en location apres plus de 20 ans de service .car l'acces au logement c'est affaire ,comment obtenir une parcelle si vous ne cooperer pas soit par la magouille ou le clientelisme politique a travers les achats de conscienc

  5. vraiment il faut voir car un fonctionnaire ki peut m?me pas avoir un bon pr?t de 3000000f comment il va payer une parcelle de 7000000f c’est dur il faut revoir les prix et enfin voir le cas des agents du Mats car sa va pas du tout.

  6. Cher ministre, d?barrassez vous vite de tous les membres de votre cabinet. Ce sont des gens qui feront TOUT pour vous faire ?chouer pcq il semble qu'ils ?taient bien g?r?s financi?rement par votre pr?d?cesseur avec l'argent du Peuple! A bon entendeur, salut!

  7. Monsieur le ministre, song? aussi ? supprimer la fonction de GOUVERNEUR de r?gion car elle est entrain de prendre une dimension politique. Si ont doit rest? ? l??tat que sa soit par les urnes qu’on ?lisent le GOUVERNEUR de r?gion. J’en connais parmi ce lot pourri de gouverneur qui mutaient des agents parce qu?ils n??taient pas du CDP. Bon comme exemple, pour un repr?sentant de l’administration.

  8. Courage, mon cher ministre. Je suis s?r d'une chose, comme vous avez le Dieu-Tout-Puissant avec vous par son St-Esprit, vous ne faillirez pas malgr? les grands d?fis qui vous attendent. ?coutez-le simplement et il vous conduira sur les sentiers de la justice.
    Courage.

  9. LE PRESIDENT KAFANDO DOIT ETRE CAPABLE DE:
    -renommer des nouveaux pr?fets;
    -attirer leur attention a la consideration de la population.

  10. Bienvenu mr Barry. Quand je regarde la photo, je suis plein de rire….. les administrateurs de la decentralisation en face de ceux de l’administration du territoire. Je pleure les jeunes et les vieux mogos qui avaient migr? du MATS au MATD pour la recherche des interets. Vous voila, on vous avait dit ke la maison m?re, c’est l’administration du territoire.
    j’espere qu’il va tres vite netoyer les prefets, les hauts commissaires de carri?re.

  11. Bien dit Monsieur le Ministre.Il ne faut pas occulter le cas des dossier de redecoupage du territoire en vous basant ur les demandes adress?es par regroupement de village qui pourrait r?sorber un temps soit peu la question s?curitaire. Dans ce Burkina il y’a des populations qui se d?placent ? plus de 60 km pour se faire ?tablir un acte de naissance sans oublier que les bandits peuvent op?rer ? 60 Km d’un poste de Police oudeGendarmerie pendant toute un nuit ou toute une journ?e sans se faire inqui?tera . Nous comptons ur vous pour que nos ballant ?leveurs et commer?ants ne fuient pas leur propre village.

  12. Il faut revoir vraiment le domaine foncier. Des personnes de l’ex regime ont 20, 50, 100 m?me 300 parcelles ? leur actif. Il faut faire la lumi?re la dessus car ya des familles qui n’ont m?me pas un petit lopin de terre pour s’abriter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre