Journée du 13 décembre : Lever l’équivoque

627 5

Le 13 décembre 2014, le gouvernement de la transition a décidé d’instaurer la Journée d’hommage national aux martyrs de la Révolution. Ce même jour, aura lieu l’anniversaire de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo, que le Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques (CODMPP) compte aussi commémorer.

Première coïncidence. La deuxième, est qu’il y a de forte chance que la Place de la Révolution serve pour les deux activités. Raison pour laquelle sans doute l’Etat-major général des armées a accordé la Place de la Révolution au Collectif, avec réticence et une réserve.

Mais là où les deux activités divergent, c’est que la première a pour but d’honorer la mémoire des disparus, pendant que la seconde réclame justice.

On ne peut donc que s’interroger sur les desseins du gouvernement de transition. Veut-il organiser une cérémonie où désormais, tous les martyrs tombés d’une manière ou d’une autre pour la liberté du peuple burkinabè seront honorés ?

Ou, au contraire, et comme certaines voix commencent à le murmurer, s’agit-il de « noyer » la commémoration de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo ?

Si la deuxième hypothèse n’est pas fondée, une communication plus claire est urgente. Le gouvernement devrait aussi requérir l’avis  ou pour le moins, mieux informer les structures qui commémorent la journée du 13 décembre depuis deux décennies, pour respecter le caractère inclusif que l’on veut donner à la transition.

Dans tous les cas, il faut vite mettre fin à  cette  situation plus que gênante.

La Rédaction



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 5 commentaires

  1. Tr?s bon commentaire, il faut simplement dissoudre cette milice et rendre justice ? tous nos martyrs et que la v?rit? soit dite

  2. Je n’ai pas compris le sens de toute la pol?mique qui a ?t? faite autour de la comm?moration de la Journ?e d’hommage national aux martyrs, honorant la m?moire des disparus de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 ? la m?me date que la comm?moration du 16?me anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo, faisant d’une pierre deux coups. Dans les deux cas il s’agit de martyrs tomb?s sous les balles de la tyrannie des Compaor? ou pas?
    A force de verser dans de la pol?mique inutile comme on sait si bien le faire en politique politicienne, on risque de faire ?talage d’une stupidit? regrettable! Devenons enfin des dignes citoyens du pays des Hommes Int?gres, sachant nous mettre au-dessus de certaines bassesses!
    Le Burkina doit faire preuve de d?passement et de maturit?, ? l’image de notre ic?ne, l’illustre Pr?sident Thomas Sankara!

  3. Caton l’Ancien avait l’habitude de conclure tous ses discours par cette invite v?h?mente:”Delenda Carthago est”, c’est-?-dire “il faut d?truire Carthage”.Il faut savoir qu’? l’?poque, Carthage ?tait l’ennemi mortel de Rome et mena?ait son existence, rivalit? qu’on peut comparer ? celle qui existe aujourd’hui entre Isra?l et la Palestine. Qui est notre Carthage ? nous Burkinab??Je r?ponds sans ambages:le RSP! Faites une revue de tous les martyrs qui jonchent le chemin de la libert? au Burkina Faso, vous verrez qui les a fait martyrs.Qui a fait de Tom Sank un martyr?Le RSP!Qui a fait de Oumarou Cl?ment un martyr?Le RSP!Qui a fait de Dabo Boukary, Guillaume Sessouma des martyrs?Le RSP!Qui a fait de Norbert ZOngo et de ses quatre compagnons des martyrs?Le RSP!Qui a fait des h?ros des Quatre Glorieuses des martyrs?Le RSP! Vous voyez, partout ou tombent des martyrs au Burkina Faso, c’est du fait du RSP. Le RSP est un faiseur de martyrs.Quoi de plus normal que la journ?e du 13 d?cembre leur donne des urticaires et r?veille leur mauvaise conscience(heureux qu’ils en aient toujours).Tant que ce corps dit d’?lite, mais qui s’est toujours rabaiss? au rang de bande de mercenaires stipendi?s par une famille et clan d’int?r?ts, tant que le RSP existera, nous ne finirons jamais de compter nos martyrs.C’est pourquoi je dis:”Delenda RSP est!, ILFAUT DETRUIRE LE RSP!

  4. Vraiement! l’art de cr?er de la pol?mique! Faisons davantahe d’efforts pour m?riter en plus de notre maturit? ?loquemment mise en ?vidence les et octobr. o? est le probl?me? Ne pouvons nous organiser les d?roulments de ces 2 ?v?nements sans pol?miques et antagonisme? Vraiment il y a des gens qui savour allumer des feux et y ajouter l’huile.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *