Premier ministre Isaac Zida : “Justice sera rendue au camarade Norbert Zongo”

812 67

Le Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques a organisé une marche-meeting à Ouagadougou pour réclamer vérité et justice pour Nobert Zongo, ses compagnons tués le 13 décembre 1998 et pour l’ensemble des Burkinabè morts de façon suspecte sous le régime de Blaise Compaoré. Le Premier ministre de la transition Isaac Zida et quelques membres de son gouvernement ont participé au meeting à la Place de la Révolution. Occasion pour Zida de faire certaines déclarations et des promesses. 

Il n’était pas prévu dans le protocole que le Premier ministre prenne la parole à la tribune, ce 13 décembre 2014. Mais les manifestants à la Place de la Révolution l’ont réclamé. Le lieutenant-colonel Isaac Zida s’y est donc résolu, appelant à ses côtés le président du Conseil national de la transition le journaliste Moumina Cheriff Sy (vêtu d’un tee-shirt “Justice pour Nobert Zongo”) et les quatre membres du gouvernement qui l’ont accompagné.

Sa première réaction a porté bien évidemment sur le sujet principal du jour : le dossier Nobert Zongo sera-t-il rouvert ?

Justice sera rendue. « Je suis venu ce matin pour entendre ce que le peuple veut. Le message est très clair, le peuple veut la justice. Je puis vous rassurer que la justice sera rendue au camarade Norbert Zongo. Justice sera rendue à tous ceux qui sont  tombés sous les balles assassines de Blaise Compaoré. Nous allons y travailler », a déclaré le Premier ministre Zida, sous les ovations de la foule.

Une foule qui, quittant la sphère de la justice, fait la première digression  en scandant :  «dissoudre le RSP (Régiment de sécurité présidentielle) ! Dissoudre le RSP ! »

Le président de la transition (premier à g.), le ministre de la communication, le ministre de la sécurité et le ministre de la justice sur le podium ( Copyright B24)
Le président du Conseil national de la transition (premier à g.), le ministre de la communication, le ministre de la sécurité,  le ministre de la justice  et le ministre des sports sur le podium ( Copyright B24)

Temps d’observation, puis le Premier ministre réagit : « Je vous  assure que j’ai déjà donné ma position concernant le RSP». Réponse insatisfaisante. Le public lui demande de répéter ce qu’il avait dit.  « Je vous ai dit que le RSP ne va plus assurer la sécurité du président », répète donc Zida. Mais encore ?

Le RSP. « Je vous l’ai dit et je le répète, le RSP est une unité militaire qui sera rattachée à l’armée de terre pour d’autres missions. Des missions de lutte contre le terrorisme, des missions de lutte contre le banditisme ». La réponse semble cette fois satisfaire.

Puis, deuxième digression. Zida affirme qu’il a compris aussi que le peuple veut que le gouvernement fasse plus d’efforts dans le domaine de la santé. C’est alors que le locataire de la Primature fait une révélation : « Pas plus tard qu’une semaine, le ministre de la santé a reçu un milliard pour l’hôpital Sanou Souro ».

NationaliserIl change de sujet et affirme qu’il a compris également que le peuple veut que certaines sociétés soient nationalisées. « Le ministre de l’habitat a reçu des instructions pour nommer un Directeur général de la SOCOGIB.  La SOCOGIB a été vendue à un franc symbolique. C’est le patrimoine du peuple. Nous allons les retirer pour le peuple », promet le Premier ministre, qui ajoute que le « camp fonctionnaire » sera également retiré pour en faire « un parking municipal ».

Les manifestants sortis réclamer justice pour Nobert Zongo, ce samedi (copyright Burkina24)
Les manifestants sortis réclamer justice pour Nobert Zongo, ce samedi (copyright Burkina24)

Isaac Zida a enfin terminé son “speech” par un reproche qui lui est fait continuellement (on le lui a d’ailleurs signifié de vive voix ce 13 décembre 2014) sur une promesse qu’il a faite le 31 octobre et qu’il tarde à réaliser : « désormais, les décisions seront prises à la Place de la Révolution ».

Isaac Zida et la Place de la Révolution. Un mois plus tard, le lieutenant-colonel a tenu à préciser sa pensée : « C’était simplement pour dire que les décisions se prendront avec  le peuple et pour le peuple. Mais si vous êtes à la maison, je ne peux pas m’asseoir ici tout seul comme un fou pour travailler ! ».

Eclats de rire dans la foule que le Premier ministre a clos par un « merci camarades », banal dans la bouche d’un Me Bénéwendé Sankara, mais fort étonnant sur les lèvres d’un Premier ministre.

Chryzogone droit dans ses bottes. Qu’à cela ne tienne, Chrysogone Zougmoré, président du Collectif, ne s’est pas laissé décontenancer pour autant. Intervenant après le Premier ministre, il a rappelé que toutes les revendications sont consignées dans une plateforme qui sera remise au gouvernement et le Collectif attendra des réponses écrites. « Ensuite, nous vous reviendrons », adresse Zougmoré au public. « Y compris sur la question de la dissolution du RSP ! », ajoute-t-il, pince-sans-rire.

Abdou ZOURE avec Mouniratou LOUGUE
Burkina24

Lire aussi :



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 67 commentaires

  1. ok nous sommes rassurer!!!!
    Mais chose importante:
    les soldat de ex rsp ne sont pas des enfants soldats ils doivent tous r?pondre sans exception de leur forfaiture certes ? des degr?s ?chelonn?s
    un bandit comme gilbert aziz ou dao ne peuvent pas ?tre traiter de la m?me fa?on qu un soldat qui tire sur son petit fr?re ? bout portant tout de m?me!!!!
    pour les soldats je propose 5 ans sans promotion sans mission de la paix

  2. On se pose des questions maintenant. .Toi Zida tu ?tais o? pendant tout ce temps. .les peuples africains te poussent ? suivre leur rythme et par la suite te l?chent. Prends conseil avec Le capitaine Dadis ou Sanogo. La transition est l? pour construire ou pour ka vengeance??

  3. sld a tous,j,ai ecoute avec attention les multiples revendications du peupl burkinabe.De part mon esperience et en tant k diplomate j dmanderai a tous les burkinabe d mettre de l,eau dans vos vins et faire confiance a votr gouvernement d transition.Diminuer votr pression au PM.et suivez le senario par des appuis-conseils,j pense k tous ensemble on aura gagne notre lutte et rendr homage a nos martyrs du 30 au 31 oct.cher lecteur,en lisant un mn d silence a tous les disparus sous le regime compaore

  4. Confiance, patience,et soutien sans faille a nos autorites. Ils ont besoin de notre soutien dans cette tache compliquee car les malfaiteurs ont profile bas mais restent actifs.

  5. Il le faut et pour tous les crimes perp?tr?s par ce monstre Blaise qui avait d?but? son r?gime par un massacre d?sesp?r? que la jeunesse africaine ne lui pardonnera jamais..Qu’il soit tranquille mais pas pour longtemps car la justice sera rendue inchallah !!!

  6. SEM le colonel ,felicitations ? vous pour avoir emprunt? la voie de la legalit?,m?me si certains pensent qu’il n’y a rien de concret jusqu’? present.N’oublions pas que nous devons reconstruire ce que nous avons d?j? detruit avant de soulever ces dossiers.T?t ou tard justice sera faite m?me si ce n’est sous leur r?gne.Quiconque qui viendra apr?s eux ne fera le contraire de ce que le peuple attend.
    Donc svp! Arr?tez de parler de cette fa?on ? ces autorit?s.Excusez-moi si je vous ai offens? ,ce n’est pas une le?on de morale non plus!!
    Merci!

  7. Ce sera un gachis de se catonner sur la dissolution de ce corps d’elite qu’est le RSP. Je pense donc, tout comme le PM, que le RSP doit changer de statut et de mission et non ?tre dissout.

    Chaque arm?e, du moins les meilleures, a son unit? d’elite pourquoi pas au Faso? En voyant le RSP je pense aux navy seals.

    Je voudrais aussi demander ? mes compatriotes d’?tre compr?hensif. Les assassiants ne font pas parti des mission du RSP donc tous les millitaires issus de corps d’elite ne sont pas forcement des assassins. Demander la traduction des ?l?ments du RSP qui se sont adonn?s aux crimes n’est qu’une reparation mais s’en prendre ? tout le RSP est une forme d’injustice.

  8. Ce qui est sur,ns sommes fatigues avec les discours populistes.Agir,agir,agir c’est tt ce que ns demandons.Il faut de parler la,agit.Depuis ns demandons justice il ya des choses qu’on peut faire ds l’immediat coe l’arrestation de certaines personnes pr des besoins de justice.Depuis le peuple demande la limogeage des DG et directeurs svts:cnss,part automobile de l’Etat(ouvrez bien les yeux la bas)et bien d’autres.Creer un service de lutte contre l’absenteisme et autres

  9. Mercie son excellence mr zida, vous etes vraiment un patriote. Voici c’est ce que le peuple voulait depuis longtemps, que la volonte du peuple soit fait pour ce qui conserne l’affaire NORBERT ZONGO.Que les coupables soit arrete et puni au nom de la loi

  10. Sa fait la deuxieme fois que jantent ?a le president au beurre de karit? aujorduit le. Premier ministre au confutu tous ce partage la m?me Boulangeri hier les m?mes netaient pas dacort pour la journer Norbert zongo aujorduit vous vous presentez pour parler de justice aaaah aaah mes chers amis ont cest fait b?rner rester sur vos gardes parole de citoient

  11. Merci S.E Mr Le 1er Ministre Zida Pour Tous Vos Promesses, Mais Vous Pouvez Nous Dire Pourquoi Votre Ex-patron Compaore Depose A Nouveau Ses Valises A Yamoussokoro Chez Sa Belle Famille? Selon La Justice Autentique Est-ce Que Vous Devriez Pas Proc?der ? Des Arr?stations Aux Quelques’uns Du Gouvernement Dechu? Bcp De Courage Mon PM