Présidentielle 2015 : Djibrill Bassolé candidat ?

1015 174

Le premier général de l’histoire de la Gendarmerie nationale burkinabè, Djibrill Bassolé, figurera-t-il parmi les  prochains candidats à la présidentielle prévue à la fin de l’année 2015 ? C’est probable. En tout cas, une fédération d’organisations de la société civile veut l’y inciter, pendant que des bruits de création d’un parti politique pour le soutenir se font de plus en plus insistants. 

L’ancien ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré sera-t-il dans les starting-block de la course au palais de Kossyam ? Un mouvement de jeunesse, le Comité  des structures et réseaux de soutien à la candidature de Djibrill Bassolé, qui compte plus de 500 membres et  se localise dans la société civile, veut l’y pousser.

Ce mouvement prévoit en effet lancer un appel le 11 janvier prochain à la Maison du peuple pour inviter le « Général Djibrill Bassolé à prendre ses responsabilités ».

« Un homme d’Etat ». L’argument avancé, selon le coordonnateur de ce mouvement, Adama Kiéma, joint au téléphone par Burkina24, est qu’en 2015, « nous voulons un homme d’Etat et non un homme politique » à la tête du Burkina.

Pour lui, le pays, qui vient de sortir d’une insurrection par laquelle l’ancien président Blaise Compaoré a quitté le pouvoir, a besoin d’un homme « pétri d’expérience », qui « maîtrise l’appareil d’Etat » et « l’appareil militaire », qui possède un « carnet d’adresses chargé » et qui soit « crédible et connu » sur le plan international.

Ancien cadre du régime Blaise Compaoré ? Mais ce dernier a été ministre sous Blaise Compaoré, il a été conseiller politique du parti de ce dernier et à ce titre, peut être considéré comme faisant partie des anciens dignitaires du régime déchu.

Adama Kiéma estime que peu de personnes pourraient répondre à ce critère. De plus, ajoute-t-il,  « Djibrill Bassolé n’était pas un homme politique, mais un diplomate».

« Lors de l’insurrection populaire, on a tiré sur les gens. Il y a une personne qui a dit de ne pas tirer sur les gens », ajoute Adama Kiéma aux avantages de Bassolé.

Dans une interview accordée à L’Observateur Paalga en novembre 2014, Bassolé affirmait en effet, par rapport à son éventuelle trahison de Blaise Compaoré, qu’«il n’est jamais agréable d’être accusé de traîtrise, mais s’il faut être Judas pour éviter le carnage, un bain de sang et une situation de chaos généralisé pour le pays, alors je devrais l’assumer ».

Bientôt un parti politique ? Bassolé devra-t-il se présenter comme candidat d’un parti politique ? Non, répond Adama Kiéma, précisant que « la jeunesse consciente des structures et réseaux » lui demandera de se présenter en tant que candidat indépendant.

Mais la voie partisane n’est pas non plus à exclure. Il avait couru un bruit que Djibrill Bassolé allait bientôt s’affranchir du CDP pour  créer son propre parti politique. Le bruit s’intensifie de plus en plus et selon certaines sources, la prochaine sortie de ce parti serait prévue pour ce mois de janvier.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 174 commentaires

  1. S.E..M Djibrill Y. BASSOLET :

    Un HOMME D?ETAT DISTINGUE PARMI LES RESPONSABLES D?UN PAYS,CELUI QUI DETIENT LA REALITE DU POUVOIR EXECUTIF OU LEGISLATIF,
    REPUTER AVOIR LA CAPACITE DE LE FAIRE EN CAS D?ACCES AU POUVOIR.C?EST LA CAPACITE DU PERSONNAGE D?ETAT A S?ELEVER AU DESSUS DES DIVISIONS PARTISANES POUR RECHERCHER LE SEUL BIEN COMMUN,AINSI QUE L?ACUITE DE SA CONSCIENCE DE SES PROPRES RESPONSABILTE.

  2. Ses jeunes l? sont des idiots.svp ls fr?res et soeurs choisissont un bon candidat pr un burkina meilleur.plus jamais ce ki c? deja pass? le 30 et 31 octobre ds ntr ch?r pays!a bas le r?gime cedepiste et a bas les voutours assoif? du pouvoir!vive un burkina meilleur et sans corruption!

  3. La femme de ce MR a soutenu avec bec et ongles la modification de l’article 37 de notre constitution ce qui signifie qu’? ce moment il ne s’etait jamais imagin? pr?sident ou candidat a la pr?sidence du faso alors si ces jeunes n’?taient pas au pays a ce moment qu’ils se renseignent et arr?tent leur com?die car PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT M?ME A LA RTB.

  4. Moi personnellement je suis contre sa candidature parce que se sont les m?mes groupe de CDP. S’il voulait le bien de son pays, il allait ?tre un opposant quand Blaise ?tait au pouvoir, donc ils se sont associ?s pour mettre le BURKINA en caho et revenir encore pour gouverner. Jamais la jeunesse Burkinab? savent se qu’ils veulent. La patrie o? la mort nous vaincront.