Emoluments au CNT : Les réseaux sociaux s’enflamment, des députés s’excusent

548 19

Le débat à la RTB sur les émoluments des députés du Conseil national de la transition s’est poursuivi sur les réseaux sociaux. L’indignation et les condamnations sont unanimes, avec ça et là quelques timides avocats des “parlementaires de la transition”.

Sur twitter, le hastag #CNT a flotté dans les gazouillis.  « CNT : Des gens à l’appétit vorace ? », s’interroge un tweeto, sur  le montant jugé « faramineux » des émoluments perçus par les députés du CNT et évalué hier sur le plateau de la RTB Télé à 1 778 000 F CFA.

1 781 000 F CFA, précise un autre tweeto, qui demande de « rendre justice au CNT en calculant au moins juste ! » « D’ici les élections, on aura de nouveaux riches au Burkina », prédit un troisième tweet.

Indignation. Mais c’est sur Facebook que le débat fait surtout rage.  Un hastag #JenesuispasCNT a été créé. Des  images ont été montées pour bien montrer le montant des émoluments des députés. Ensuite, elles incriminent ces derniers, certains n’hésitant pas à caricaturer le CNT comme étant désormais le “Conseil national de la trahison”.

Les indignations, mélangées aux expressions de déception,  sont quasiment unanimes, trouvant que « rien n’a changé » comparativement à ce qui a été fustigé sous l’ancien régime. Certains iront loin, déclarant que ce n’est pas une bonne façon de rendre hommage aux martyrs de la Révolution, tandis que d’autres déclarent qu’il n’est pas question, dans ces conditions, de faire des cotisations pour reconstruire l’Assemblée nationale.

Propositions. Cependant, certains font des propositions et les plus récurrentes sont les partisans de ceux qui militent pour le “mandat gratuit”. Pas dans le sens du « zéro » salaire, « car tout travail mérite salaire » (selon les termes d’un internaute), mais plutôt des indemnités de session journalières fixées à 10 000 F CFA, en tout et pour tout désintéressement.

Il se trouve cependant des défenseurs des députés qui estiment qu’il ne faut pas jeter la pierre seulement au CNT, mais également au Président de la transition, aux membres du gouvernement et au Premier ministre. Dans un long post, un internaute a d’ailleurs décrit les avantages de ce dernier, qui noient de loin ceux des députés.

Excuses de députés. En attendant, les rares députés du CNT à réagir sur les réseaux sociaux se sont confondus en excuses. Aziz Sana, par exemple, du Mouvement ça suffit, a expliqué son absence sur le plateau de la RTB par un “déficit de communication”. Pour le reste, Aziz Sana déclare être partant pour une réduction des émoluments.

« En ce qui concerne ma position personnelle au niveau des émoluments, je dis sans détour qu’ils sont élevés et devraient être revus à la baisse », a-t-il écrit sur son mur Facebook.

Hervé Ouattara, lui, est prêt à prendre une mesure plus radicale. « Je prends conscience de nos erreurs et appelle tous mes amis à croire à notre bonne foi et si cela était même nécessaire, je serai prêt à quitter le CNT rien que pour avoir votre confiance », a-t-il déclaré, après avoir demandé pardon à tous ceux qu’il a offensés.

La “République du Grin” a déjà sa solution. Pour ce qui concerne la satirique « République du Grin », du nom de cette parodie de la vraie République et animée par un groupe d’amis sur Facebook, son président “très démocratique” Hyacinthe Sanou (journaliste à L’Observateur Paalga), a décidé de dissoudre purement et simplement son « CNT-Grin ». Il  a  ensuite lancé un appel à candidature pour la composition du nouveau « CNT-Grin » dont le mandat des membres sera bénévole.

Comparaison n’est pas raison, mais de la parodie à la réalité, il n’y a souvent qu’un pas !



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Les manifestants à Bobo

Posté par - 21 septembre 2015 2
Après avoir appris que le Général de Brigade Gilbert Diendéré s’est rendu chez le Mogho Naba, les habitants de Bobo-Dioulasso…

Il y a 19 commentaires

  1. n’oublie qu’au dela de ton opinion ya la constitution et cest a cause de la mm constitution des gens se st refugi? klk part!je partage pa dc le mm point de vue sur ton histoire de bonus

  2. Comme c’est path?tique de voir les nouvelles autorit?s de ce pays sombrer dans les m?mes d?rives financi?res que leurs pr?d?cesseurs. Un d?put? r?mun?r? ? pr?s de 2 millions par mois dans un pays o? le salaire moyen tourne autour de 27.000. C’est r?voltant!

  3. Combien les ministre vont avoir alors? Et puis on dis qu ils n ya pas d argt pour organisr les elections,a l. Etranger pour la diaspora, comme si l argent venais de leur poche, RR les organistions inter, Wii finance. Ne ns faites pas dormis a midi. Avec ca ou on va. …………

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *