Présidentielle 2015 : Appel à la candidature de Jean-Baptiste Natama

218 2

Jean-Baptiste Natama, directeur de cabinet de la présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), pourrait-il être candidat à la présidentielle de 2015 ? “J’en ai le droit”, avait-il répondu à Burkina24 dans une interview exclusive en 2014. Cette candidature devient de plus en plus évidente. Un mouvement, qui aspire à devenir un parti politique, a appelé officiellement Natama à  briguer le fauteuil présidentiel.

«La CPR/MP (Convergence patriotique pour la renaissance/mouvement progressiste, NDLR) s’est constituée pour appeler solennellement à la candidature de M. Natama qu’elle entend porter pour l’élection présidentielle de 2015», a affirmé le coordonnateur en charge de la mise en place de la CPR/MP, Amadou Tapsoba, au cours d’un point de presse, relaie l’AIB, ce 17 janvier.

Tapsoba explique que le mouvement a pris cette décision la CPR/MP a une «convergence des idéaux» avec le potentiel candidat. De plus, Jean-Baptiste Natama, l’auteur du “Manifeste pour une jeunesse responsable” et adepte non voilé des idées du président Thomas Sankara, est un «homme qui comprend par la théorie et sent aussi par l’expérience, la vie du peuple».

La CPR/MP se constituera bientôt en parti politique et  «se fixe comme objectifs de regrouper dans un cadre unitaire, tous les patriotes, les panafricanistes ainsi que toutes les forces politiques et sociales patriotiques et progressistes; de changer le Burkina en profondeur pour que le pays soit une terre de justice, d’opportunité et de respect pour tous et pour toutes».

La CPR/MP  est née suite aux évènements des 30 et 31 octobre qui ont chassé Blaise Compaoré du pouvoir, est portée par un groupe de partis politiques, de mouvements et associations, de jeunes, de femmes et d’hommes sans considération d’appartenance ethnique, religieuse et sociale, rapporte l’AIB.

Jean-Baptiste Natama répondra-t-il par oui à cet appel ? « En tant que patriote, quand il s’agit de servir mon pays à quelque niveau de responsabilité que ce soit, dans l’intérêt supérieur de la nation, je ne puis me dérober », avait-il répondu, en son temps.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 2 commentaires

  1. En toute impartialite et honnetete, les sentiments que ce Monsieur m’inspire ne m’autorisent pas a m’aligner deriere ceux qui soutiennent sa cause mais bonne chance si dorenavant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre