Burkina : Le CDP participera aux élections de 2015

709 0

A l’occasion d’un meeting organisé par le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP),  ce samedi 29 août 2015 au Stade Municipal de Ouagadougou, Eddie Komboïgo, le président du parti, s’est prononcé sur l’invalidation de sa candidature à la présidentielle de 2015. Il a affirmé que le parti alignera d’autres candidats, même si l’appel à la désobéissance civile n’est pas levé.

Le président de l’ancien parti au pouvoir dont la candidature à l’élection présidentielle a été recalée, Komboïgo Wend-Vennem Eddie Constance Hyacinthe, s’est prononcé sur la situation nationale.

« Il n’y a plus de justice au Burkina », note-il à propos des arrestations et de l’invalidation de certaines candidatures.  « Nous n’avons pas pu modifier l’Article 37 de la Constitution. Certes, nous reconnaissons que c’était une erreur. Mais il faut reconnaitre au moins que le mérite de bâtisseur du Faso dans la paix revient à Blaise Compaoré », a-t-il ajouté.

La candidature à l'élection présidentielle de 2015 de Eddie Komboïgo a été rejetée.
La candidature à l’élection présidentielle de 2015 de Eddie Komboïgo a été rejetée.

L’appel à la désobéissance civile n’est pas levé…

« Nous n’avons pas d’ambitions personnelles pour nous-mêmes. Nous n’avons des ambitions que pour le CDP, pour le pays, pour la Patrie, pour la justice, pour la paix au Burkina. On a exclu des candidats alors que la Constitution du Burkina, la Charte de la transition et l’arrêt de la Cour de justice de la CEDEAO prônent des élections inclusives », a souligné Eddie Komboïgo.

Concernant l’invalidation de sa candidature à la présidentielle d’octobre prochain, le président du CDP a rappelé que le parti regorge d’autres cadres, des femmes, de « vaillants » jeunes. « Nous les alignerons et ils iront gagner », a-t-il rassuré.

Par rapport à l’appel à la désobéissance civile, il a signifié que les militants du CDP ne sont pas des « bagarreurs ». « Le CDP participera aux élections afin de bâtir le Burkina et construire la paix. Nous ne brûlerons rien au Burkina parce que nous sommes des Burkindi (Intègres : NDLR) », a-t-il dit avant d’appeler les militants du parti à la retenue, à la tolérance et au pardon, même si, pour lui, l’appel à la désobéissance civile n’est pas levé.

Pour rappel, le CDP et les partis membres du Groupe de l’appel du 9 avril, ont rejeté le 26 août dernier, la décision rendue par le Conseil constitutionnel. Ils avaient lancé un appel à la désobéissance civile et menacé de ne pas participer aux élections tant que leurs membres exclus n’étaient pas réintégrés.

Noufou KINDO

Burkina24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *