Chérif Sy élevé à la Dignité de Grand-Croix de l’ordre national

993 5

Moumina Chérif Sy, président du Conseil national de la transition (CNT),  a été élevé ce jour 19 décembre 2015, « à titre exceptionnel à la Dignité de Grand-Croix de l’ordre national» par le président du Faso Michel Kafando. La résistance qu’il a conduite contre le putsch du 16  septembre 2015 est ainsi reconnue à travers cette distinction honorifique.

Par ces mots du Président Kafando, le résistant-en-chef contre l’imposture a vu son mérite récompensé : « Monsieur Moumina Chérif Sy, en raison des éminents services que vous avez rendus à la nation, et particulièrement durant le coup d’Etat, vous avez contribué à la sauvegarde et à la défense des institutions du Faso, je vous élève à titre exceptionnel à la dignité de Grand-Croix de l’ordre national».

 Cette distinction rappelle la ténacité dont il a fait preuve lors du putsch manqué de septembre 2015. Sentant le vide juridique en l’absence du président du Faso, pris en otage par les putschistes, il avait décidé d’assurer l’intérim de la fonction présidentielle jusqu’à la mise en scelle des autorités.

Il avait en effet dit ceci : « J’assume désormais le pouvoir dévolu au chef de l’Etat. J’invite le chef d’état-major des armées et les chefs d’état-major des différentes régions à prendre immédiatement toutes les dispositions pour que cette forfaiture soit arrêtée. La nation est en danger ».

Cette déclaration avait été suivie du communiqué demandant « la libération sans condition du Président et du Premier ministre ». Cette sommation a été suivie par un appel lancé à l’armée de mettre fin à la forfaiture du CND (Conseil national pour la démocratie, auteur du putsch), au peuple, à être prêt pour la libération de la République et appelant le RSP (Régiment de sécurité présidentielle) à déposer les armes.

Tous ces appels seront suivis plus tard par le décret portant dissolution du RSP le 22 septembre 2015. Dissolution qui sera entérinée plus tard par le président du Faso. Toutes ses actions auront contribué au soulèvement du peuple, peuple auquel  le président du CNT dédie sa médaille.

« Je crois que cette distinction n’est pas faite à moi l’individu Chérif. Je pense que son excellence le Président Kafando a voulu adresser une reconnaissance à l’ensemble de notre peuple à travers sa jeunesse, ses femmes, tous ses hommes pour avoir vaillamment résisté. C’est un Salut à la mémoire de nos martyrs. C’est aussi une félicitation, une reconnaissance à nos forces de défense et de sécurité, qui ont travaillé à réinstaurer les valeurs républicaines. Et je crois que le Président du Faso a pensé, que je représentais un peu l’aspiration, je symbolisais toute cette lutte que notre peuple a faite. C’est en reconnaissance de cela, qu’il lui a plu de donner cette distinction au peuple à travers ma modeste personne».

Pour le vice-président du CNT, Honoré Nombré, cette reconnaissance symbolise non seulement ce qu’il a fait de plus et de mieux pour la nation et la survie des institutions démocratiques, mais aussi et surtout de son travail commencé depuis longtemps. Tout cela au regard de l’élément déclencheur qu’est « la résistance qu’il a lancée et conduite  par rapport à une situation où les institutions et la nation étaient en péril » jusqu’au bout.

Oui Koueta

Burkina24


Photothèque

fait 2 félicite église madame tulinabo 2 les deux Kaf Sy tulinabo 1



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *