Simon Compaoré à Ablassé Ouédraogo : « Si j’étais dans ce cas, walayi, j’allais me cacher pendant un certain temps »

382 6

Le 4 août 2016, le Président de « Le Faso Autrement », Ablassé Ouédraogo annonçait que son parti rejoignait désormais le camp des opposants regroupés au sein du Chef de file de l’opposition politique au Burkina (CFOP). Le 2e vice-président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Simon Compaoré, est revenu sur le sujet le lundi 8 août 2016. Pour lui, dit-il, « Quand on sort d’un combat affaibli, anéanti, on doit avoir l’humilité de faire profil bas. En tout cas, si j’étais dans ce cas, walayi,  j’allais me cacher pendant un certain temps ».

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre

Burkina : L’UPC a 10 ans

Posté par - 27 février 2020 0
En marge de la Commémoration de la décennie d’existence de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), le comité…