Insurrection populaire : Les derniers ministres de Blaise Compaoré convoqués à la gendarmerie

634 0

Les ministres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré sont priés de se présenter à la gendarmerie nationale ce 6 septembre 2016.

La Haute cour de justice burkinabè  enquête sur les victimes de l’insurrection populaire d’octobre 2014 lors de laquelle une trentaine de personnes ont perdu la vie.

C’est dans le cadre d’une commission rogatoire qu’une convocation a été envoyée aux ministres qui ont siégé lors du dernier conseil des ministres d’octobre 2014 avec  Blaise Compaoré, pour adopter le projet de loi portant modification de l’article 37 de la Constitution. Ils sont appelés à se présenter à la gendarmerie ce mardi, a appris Burkina24 de sources proches du dossier.

A noter en rappel que les députés du Conseil national de la transition ont mis en accusation le 16 juillet 2015, l’ensemble du dernier gouvernement de l’ancien président burkinabè devant la Haute cour de justice pour, entre autres, « coups et blessures volontaires, complicité de coups et blessures, assassinats et complicité d’assassinat». Blaise Compaoré lui-même n’y a pas échappé car il a également été mis en accusation pour haute trahison et attentat à la Constitution.

Parmi les ministres concernés, il y a Djibrill Bassolé, patron des affaires étrangères sous le dernier régime, qui est actuellement incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) pour son implication présumée dans le coup d’Etat de septembre 2015. Si certains ministres sont présents sur le sol burkinabè, d’autres ont cependant quitté le pays.

Pour rappel, le 21 octobre 2014, le gouvernement a adopté un projet de loi portant modification de la disposition constitutionnelle limitant le nombre de mandats présidentiels consécutifs. Cette modification a conduit à une contestation dans la rue dont le summum a été atteint les 30 et 31 octobre 2014 par une insurrection populaire lors de laquelle au moins une trentaine de personnes ont perdu la vie et plusieurs centaines de blessés ont été enregistrés.

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *