Grève à l’Onatel : Des pertes et des gains

La grève du Syndicat national des télécommunications du Burkina (SYNATEL) a été source de bien de préjudices. Pour les abonnés au réseau Onatel, la crise n’est pas passée inaperçue : plus de crédits de communication (communément appelés « unité »), plus d’Internet. Ce 3 octobre 2016, les effets de la crise étaient toujours visibles : pertes financières, préjudices moraux… mais aussi des gains.

Depuis le 20 septembre dernier le syndicat national des télécommunications (SYNATEL) a entamé une grève illimitée. La vitesse supérieure a été déclenchée ce vendredi 30 septembre 2016 par la perte de la connexion Internet pour les abonnés de l’Onatel. Les conséquences se sont faites cependant sentir différemment.

Report d’un rendez-vous

Pour  Adama, client d’un cybercafé, l’impact se mesure au plan national puisque la communication a subi un coup. Mais au plan personnel, le préjudice est tout autant palpable. En effet, pendant le weekend, il devrait recevoir un mail pour un rendez-vous dans une ambassade. Malheureusement, ce n’est que ce 3 octobre qu’il a pu avoir accès à sa boite mail.

Lire la suite.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page