Ouagadougou : Des étudiants réclament l’installation du nouveau Directeur général du CENOU

179 0

Une manifestation d’étudiants a été dispersée ce 25 octobre 2016 à l’Université Joseph Ki-Zerbo  à Ouagadougou. Les manifestants disent réclamer l’installation du nouveau directeur général du Centre national des oeuvres universitaires (CENOU), Yacouba Ouédraogo.

La manifestation, qui a eu lieu sur le Boulevard Charles de Gaulle, en direction du ministère de l’enseignement supérieur, a été dispersée au gaz lacrymogène par la police nationale, selon des témoins.

Les policiers ont pris position en effet sur le Boulevard à l’entrée Nord de l’Université, pour dissuader les manifestants de revenir, a constaté Burkina24.

Des douilles de gaz lacrymogène
Une douille de gaz lacrymogène

Ces derniers affirment réclamer l’installation immédiate du nouveau directeur général du CENOU, nommé le 12 octobre 2016 en Conseil des ministres, en remplacement de Serges Bayala, dont la gestion avait été décriée en 2015 par les étudiants qui avaient réclamé sa démission.

Pour les étudiants, l’ancien directeur userait de dilatoire pour empêcher le nouveau de prendre service. « Chose étonnante, c’est que démis de ses fonctions, il refuse de faire la passation des charges. Il trouve des arguments pour ne pas venir. A l’heure où je vous parle, le CENOU n’a pas de directeur général », a déclaré à Burkina24, Souleymane Ouédraogo, étudiant en première année de lettres modernes à l’Université de Ouagadougou.

Les policiers ont pris position sur l'avenue Charles de Gaulle
Les policiers ont pris position sur l’avenue Charles de Gaulle

Il affirme en outre que cette situation a un impact sur le fonctionnement du CENOU.  « Quand on est malade et qu’on arrive à la MUNASEB (mutuelle de santé des étudiants, NDLR), ça ne fonctionne pas. Il y a un problème. Ce matin, on sortait pour aller au ministère pour demander des comptes à notre ministre », explique-t-il.

Avec Jules César KABORE

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre