CENOU : Yacouba Ouédraogo remplacé deux semaines après sa nomination

92 0

L’inspecteur des impôts, Mahamado Yaoliré a été nommé Directeur général du Centre national des œuvres universitaires (CENOU). C’est ce qu’on peut lire dans le compte rendu du Conseil des ministres des 26 et 27 octobre 2016, alors que deux semaines auparavant, c’est Yacouba Ouédraogo qui était nommé par le même conseil des ministres. Joint par Burkina 24, le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement Rémis Dandjinou, a expliqué.

Après la nomination de Yacouba Ouédraogo en qualité de Directeur général du Centre national des œuvres universitaires (CENOU) le 12 octobre 2016, le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement Rémis Dandjinou  révèle que l’Autorité supérieure de contrôle de l’Etat et de lutte contre la corruption ASCE/LC a écrit au Premier ministre « pour faire un certain nombre de remarques, notamment en ce qui concerne les dossiers qui nécessitent qu’il y ait un approfondissement des enquêtes et que les uns et les autres soient situés ».

« La présomption d’innocence, elle est effective pour tous les Burkinabè »

Ces remarques, note le ministre, concerne un « nombre d’éléments d’irrégularités de gestion dans lesquels aurait pu être impliqué Monsieur (Yacouba) Ouédraogo et que cette situation nécessite des enquêtes approfondies afin de clarifier les responsabilités ».

Et c’est cela qui a conduit à l’éviction de ce dernier et à son remplacement par l’inspecteur des impôts Mahamado Yaoliré. Selon Rémis Dandjinou, cette action du Gouvernement entre en droite ligne avec les engagements pris par le Premier ministre qui sont de valoriser une gouvernance de probité.

A la question de savoir si Yacouba Ouédraogo est mêlé à des affaires de mauvaise gestion, le ministre répond : « Non, je ne vous dis pas qu’il est mêlé. Comme l’ASCE a écrit pour faire un certain nombre de remarques, il est important que le Gouvernement en tienne compte. Sinon, la présomption d’innocence  est effective pour tous les Burkinabè ».

« A partir du moment où l’institution fonctionne normalement… »

Dans le cadre de cette affaire, en rappel, des étudiants de l’Université Joseph Ki-Zerbo ont manifesté dans la journée du 25 octobre pour réclamer l’installation de Yacouba Ouédraogo. Une manifestation qui a été dispersée par les forces de sécurité.

A ce propos, le ministre de la Communication estime que ce qui doit être important pour les étudiants, c’est le bon fonctionnement du CENOU. « A partir du moment où l’institution fonctionne normalement, je pense que la question de qui dirige le CENOU n’est pas préoccupante pour les étudiants », a-t-il dit. 

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24


Le communiqué produit par le ministre de la communication

Le Conseil des ministres en sa séance du 12 octobre 2016 avait nommé Monsieur Yacouba OUEDRAOGO au poste de Directeur général du Centre national des œuvres universitaires (CENOU).

A la suite à cette nomination, l’ARCE-LC a notifié à son Excellence Monsieur le Premier Ministre Paul Kaba THIEBA des irrégularités de gestion dans lesquelles pourrait être impliqué Monsieur OUEDRAOGO.

Cette situation nécessite des enquêtes approfondies afin de clarifier les responsabilités.

Dans le souci de promouvoir une gouvernance vertueuse et permettre au CENOU de fonctionner pleinement, le gouvernement à procédé à la nomination d’un nouveau Directeur général en la personne de Monsieur Mahamado YAOLIRE.

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement,

Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU

 

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *