Burkina : Nouvelle attaque au nord

1094 2

L’école primaire de Kourfayel, dans la commune de Djibo, dans le Nord, à quelques kilomètres de Djibo, a essuyé une attaque d’individus non identifiés. L’attaque a fait deux morts, selon le gouvernement. 

Lire aussi ▶   Nord du Burkina : Le gouvernement promet une « montée en puissance » de l’armée

L’école primaire de Kourfayel a subi une attaque ce 3 mars 2017, occasionnant deux  morts, dont un  enseignant, directeur de l’école. Il s’agit de deux individus armés qui ont fait irruption dans l’enceinte scolaire et ont commis leur forfait avant de se replier. 

A noter qu’un commissariat de police a été attaqué dans la commune de Tongomayel dans la nuit du 27 février 2017 sans causer de perte en vie humaine. L’agression, perpétrée simultanément qu’une autre à Baraboulé, toujours dans le Nord, avait été revendiquée par le nouveau groupe terroriste créé par Malam Dicko, qui a décidé d’installer son mouvement dans le nord du Burkina. 

Burkina24

 



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

There are 2 comments

  1. Peuple du Burkina Faso. Pourquoi est tu si lent à comprendre certaines réalités politiques par un discernement lucide ? Alors, retiens ce message. Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré en parlant des attaques terroristes avait fait savoir que le pays n’est pas seulement confronté à l’adversité venant de l’étranger mais aussi à celle de l’intérieur. Il sait de quoi il parle si l’on constate que certains Burkinabè s’engagent sur le terrain du terrorisme sous-couvert d’un djihadisme mal assimilé. Avant le remaniement ministériel du 20 février 2017,il existait un groupe de lobby politique qui agitait la quiétude nationale avec de fallacieux prétextes qu’il fallait des militaires aux ministères de la défense et à celui de la sécurité ,comme si cela était la solution miracle contre l’insécurité. En réalité, ceux qui véhiculaient ces idées, cherchent à combattre le président Kaboré et le ministre Simon Compaoré de la sécurité. Ils ont réussi à force de chantages et d’agitations médiatique hostiles, leur mode opératoire habituel de subversion, à faire céder le porte –feuille de la défense par le Président du Faso. A présent, c’est le ministre de la sécurité qui reste la cible de leur adversité clanique. Pour ce faire, comme d’habitude, ils ne ménageront aucune intrigue pour provoquer des incendies de marchés, opposer les braves Koglwéogo à des citoyens, activer même des réseaux terroristes pour chercher à se justifier en disant que les autorités en charge de la sécurité ont échoué. Le ministre d’Etat Simon Compaoré qui a des atouts sécuritaires pour avoir organisé et dirigé plus de 15 ans la police municipale, demeure un élément capital pour la défense de la stabilité du pouvoir du président Kaboré. Si ce monsieur venait à quitter le ministère de la sécurité, ce serait un boulevard de l’instabilité qui serait ouvert contre le régime Kaboré. Une seconde instabilité prolongera le Burkina dans une crise économique sans précédent avec le risque de l’instauration d’une dictature féroce. Alors, que les populations sachent faire preuve de vigilance et de discernement. Des gens cherchent à tout prix à être présidents de ce pays même s’il faut marcher sur des cadavres en créant des troubles de toutes sortes. Les populations ont intérêt donc à collaborer avec les forces de défense et de sécurité en signalant toute situation de probable insécurité par des appels aux : 17(Police) ,16(gendarmerie) ,10 10(veille sécurité).

  2. Il n’y a point de nouveau groupe. Ce sont tous des caïmans du même marigot. Si le couple Heliot a été enlevé c’est par les Ansar Dine et Cie MUJAO et freres. Aujourd’hui ils scellent officiellement ce qu’ils ont toujours été. Notons que le patron d’Ansar Dine connait bien le Burkina comme sa poche, bras droit de Blaise et de Djendéré il a plusieurs eu pion sur rue à Ouagadougou et en roi sur terre.
    Nous les aurons tôt ou tard avec ou sans l’aide de l’Etat et de ses colabos internationaux. In’chAllah, on les aura, ils n’ont qu’à bien se tenir. Du Batard Bel Moktar à ses thuréféraires comme Malam Dicko, les charognards vont se régaler.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *