Burkina : Ce que Blaise Compaoré a dit à la CODER

798 3

Une délégation de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER) a rencontré l’ancien président du Faso Blaise Compaoré, le 11 avril 2017 à Abidjan en Côte d’Ivoire. Il a été question de réconciliation nationale.

La CODER, conduite par son président Gilbert Ouédraogo, a été reçue par l’ancien président du Faso Blaise Compaoré, en exil en Côte d’Ivoire depuis l’insurrection populaire d’octobre 2014.

Selon le compte rendu fait par les « visiteurs » et dont une copie est parvenue à Burkina24, il a été surtout question du processus de réconciliation nationale au Burkina lors de cette rencontre à Abidjan le 11 avril 2017. Une occasion pour l’ancien Chef d’Etat burkinabè, dont le jugement par contumace est prévu ce 27 avril au Burkina, de donner son avis sur le sujet.

Blaise Compaoré et les membres de la délégation de la CODER – © CODER

A en croire la CODER, Blaise Compaoré a d’abord  « souhaité tout le bonheur au peuple burkinabè, la paix, la stabilité et  la concorde nationale   au Burkina Faso». L’ancien locataire du palais présidentiel de Kossyam a ensuite indiqué  « que rien ne pouvait se construire avec une nation divisée d’où la nécessité de la réconciliation nationale. Dans cette perspective, le peuple doit se retrouver et repartir sur des bases saines ». 


Lire 👉 D’autres articles sur la CODER


La CODER milite depuis sa création pour une réconciliation nationale basée sur une justice impartiale et non « des vainqueurs ». Elle a pour cela entamé de nombreuses actions portant sur la sensibilisation et le plaidoyer.  « Le Président Compaoré a salué la démarche et la vision de la CODER et apporté son adhésion et son soutien au processus de la réalisation de la réconciliation nationale qui constitue une nécessité pour la relance de notre pays », a assuré Gilbert Ouédraogo dans le compte rendu de la rencontre du 11 avril. 

Blaise Compaoré épouse les idées de la CODER, selon Gilbert Ouédraogo – © CODER

A noter qu’ont participé à cette réunion, notamment Ablassé Ouédraogo du Faso Autrement, qui a été membre actif du Chef de file de l’opposition en octobre 2014 et Achille Tapsoba, président par intérim du CDP, ancien parti au pouvoir. 

Pour rappel,  dans l’objectif d’aboutir  à la réconciliation nationale, la CODER a entamé des démarches auprès d’un certain nombre de personnalités. Elle a dans ce cadre déjà eu des rencontres, entre autres, avec le Président du Faso Roch Kaboré, le Président de l’Assemblée nationale Salifou Diallo, les anciens Présidents du Faso Jean-Baptiste Ouédraogo et Michel Kafando ainsi que les acteurs de la classe politique burkinabè et des différentes communautés religieuses.

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 3 commentaires

  1. Moi je ne pas inquiété par ces comédiens qui recherche leurs prestiges perdue à jamais à tout prix. Pour moi il ne font que démontrer au monde entier, toute l’étendue de leur mauvaise foi à nuire. Je trouve même qu’on accorde d’importance en les laissant s’étaler sur la toile.

  2. Achille De TAPSOBA |

    Messieurs de la coder, répondez-nous précisément à ces questions.

    – Comment peut-on réconcilier sans justice Auguste Sankara(Fils du Grand et Célèbre Thomas Sankara) et Djamila Compaoré(fille de l’ivoirien Blaise Guessan Compaoré qui a massacré son propre ami) ?
    – Comment peut-on réconcilier sans justice les Familles Zongo, Ouedraogo et le sulfureux François Compaoré le pape de la division qui a ordonné aux fougueux de l’ex-rsp de réduire Norbert Zongo en 5 kg de poudre et de griller David Ouedraogo comme un poulet ?
    – Comment peut-on réconcilier sans justice les familles des Martyrs et les potentiels putschistes(Diendéré la machine téléguidée à tuer et “ange” Djibril Bassolé sans péché) qui ont décidé frapper(tuer) avec Soro le rebelle les Braves Jeunes Burkinabés pour restaurer la Compaorose ?.

    Messieurs de la coder, aucun crime ne sera absous sous prétexte qu’il faut la réconciliation biaisée. Les victimes (morts) appartiennent logiquement à des familles. Beaucoup de familles ont été détruites à cause des abus de pouvoir. Pendant 27 ans, la Compaorose a fabriqué de toute pièce des veuves et des orphelins et ces familles ont droit à la vérité devant la justice. A aucun instant, les frères Compaoré et leurs conglomérats n’ont reconnu leurs torts(fautes) car ils se croient purement saints et les autres(Brave Peuple) de gros pécheurs. La coder minimise considérablement la douleur(si atroce) des familles des victimes parce qu’ils(membres) n’ont pas eu des proches morts par abus de pouvoir. La coder veut sauter des étapes mais le Brave Peuple ne cèdera pas à la manipulation. Ces morts étaient des Burkinabés. Aucun pays ne peut se développer dans le mensonge ou dans l’impunité absolue.

    Nous sommes tous des pécheurs et nous croyons fondamentalement au pardon des péchés à la seule condition que la justice dise impartialement le droit pour les victimes(morts), les veuves, les orphelins, les plus faibles et les plus vénérables. Après la justice, ils(Compaorose) pourront se réconcilier naturellement avec les familles des victimes(Martyrs) et le Brave Peuple.

    Messieurs de la coder, s’il vos plait, amicalement revoyez votre copie car elle est très mal rédigée. Ne prônez pas le mal ou l’impunité car les veuves et les orphelins pleurent chaque jour. Ensemble dans la vérité (justice), nous pourrons construire un BURKINA FORT et non un Blaise fort “le faiseur de paix” chez les autres.

    La vérité triomphera sur le mal ou l’impunité(le mensonge) un jour

    A nos Martyrs qu’ils se reposent en paix. Que justice leur soit rendue rapidement

    Justice pour Norbert Zongo
    Justice pour Thomas Sankara
    Justice pour Salifou Nebié
    Justice pour David Ouèdraogo
    Justice pour Boukary Dabo

    Victoire toujours au Brave Peuple
    Vive la démocratie au Faso
    Vive le Brave Peuple Burkinabé

    Que LE SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tous.Amen
    Paix et Succès à Tous les BURKINABES . Amen

    Achille De TAPSOBA le Bobolais

  3. Cette CODER commence à inquiéter le commun des mortels. Une visite officielle à un exilé qui de plus doit être jugé incessamment !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *