Sécurité au Burkina : Simon Compaoré galvanise ses troupes dans le grand Ouest

591 0

Le ministre de la sécurité, Simon Compaoré, est en tournée du 6 au 7 mai 2017 dans le grand Ouest. L’objectif, selon le ministre d’Etat, est de “saluer l’action des Forces de défense et de sécurité sur le terrain, les encourager et leur dire grand merci pour ce qu’ils font pour les populations, pour la Nation”.

La délégation du ministère de la sécurité a pu visiter des brigades territoriales de la Gendarmerie nationale et des Commissariats de police de plusieurs localités ce 6 mai.

De Sabou à Bobo-Dioulasso en passant par Pouni, Boromo, Pâ, Houndé, Koumbia et Bama, le message du ministre d’Etat reste presque le même : « Les dotations qui vous sont données, nous sommes conscients que ça ne suffit pas. Nous allons voir avec la hiérarchie comment résoudre vos différentes préoccupations ».

Les « corps habillés » n’ont en effet pas manqué de souligner quelques difficultés auxquelles ils font face. Il s’agit notamment du manque de personnel, de moyens de déplacement, de carburant, d’infrastructures, de matériels informatiques.

« Le Bâtiment (au Commissariat) que vous voyez est joli du dehors. Mais certains bureaux sont impraticables surtout en période d’hivernage », a expliqué au ministre, le Directeur régional de la police nationale/Bobo-Dioulasso, Sy Traoré.

Simon Compaoré a reconnu que les difficultés sont presque les mêmes partout.

Il faut noter que le ministre de la sécurité est accompagné du Directeur général de la police nationale, Jean Bosco Kiénou et du Commandant Léonid K. Diabri, représentant le Chef d’Etat-Major de la gendarmerie nationale.

À chaque escale, le ministre d’Etat a demandé plus de “solidarité, de discipline et de transparence” entre FDS. L’insécurité routière étant très développée dans cette vaste partie du Burkina, les éléments de sécurité ont besoin de matériels roulants, de carburant et plus de réconfort.

Le ministre Simon Compaoré a attendu l’arrivée de l’ambulance pour secourir les blessées

Ce constat a été fait ce 6 mai par la délégation conduite par Simon Compaoré. En effet, plutôt dans la matinée, un accident de la circulation s’est produit à environ 3 kilomètres de Sabou occasionnant deux blessées : deux femmes (à moto).

Le ministre a marqué une pause sur les lieux et a tenu à patienter environ une heure de temps avant l’arrivée de l’ambulance. « L’ambulance ne vient pas ? », s’impatientait Simon Compaoré. Les blessées ont été conduites d’urgence à Sabou.

Également, un véhicule du cortège de la délégation a été victime d’un accident aux encablures de Boromo. Les trois passagers en sont sortis sains et saufs.

Il s’agit là d’événements qui ont porté un coup sur le programme de la sortie du ministre qui le signalait à « ses Hommes » à chaque arrêt. La tournée de Simon Compaoré se poursuit jusqu’au 7 mai 2017.

Lire aussi : Simon Compaoré dans le grand Ouest : « Nous repartons très confiants »

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *