Bousculade à Somgandé : Retour sur les lieux

1463 2

Le Cheick Abdoul Aziz Soré a organisé un grand prêche au terrain omnisports de Somgandé, le vendredi 20 avril 2018 à Ouagadougou.  De nombreux fidèles sont venus de partout pour écouter le guide spirituel et recevoir des bénédictions. Mais dans une bousculade à la fin du prêche,  6 personnes ont perdu la vie.

Chaque année, le Cheick Abdoul Aziz Soré, guide spirituel, sillonne le Burkina Faso pour prêcher la parole divine. Le 13 avril 2018, il a organisé une séance de prêche au stade du 4-Août à Ouagadougou qui a refusé du monde.

Selon certains fidèles,  les prêches du Cheick apportent du réconfort aux cœurs meurtris, amènent les gens à se réconcilier avec eux-mêmes et à se détourner des mauvaises pratiques pour emprunter la voie du salut.

Lire également :Bousculade à Somgandé : Une enquête ouverte

Ce vendredi 20 avril 2018, le Cheick a organisé un prêche sur l’union, la solidarité, la cohésion sociale et la paix sur le terrain omnisports dans le quartier Somgandé à Ouagadougou. Selon le Cheick Abdoul Aziz Soré, les fidèles étaient si nombreux qu’ils ont débordé du plateau de Somgandé jusqu’à l’hôtel Silmandé. C’est ainsi que dans la bousculade, six personnes ont perdu la vie. Il s’agit de cinq femmes âgées et d’un vieil homme.

Constat ce samedi 21 avril 2018

Ce sont des chaussures et des habits aux alentours du terrain qui attestent de la bousculade de la veille. Vers 11h, certaines personnes étaient toujours à la recherche de chaussures et autres objets abandonnés.

Le Cheick Abdoul Aziz Soré a fait comprendre que c’est ce samedi matin qu’il a appris les décès. Il a fait des prières pour demander des bénédictions pour les défunts. Il s’en remet à la sécurité pour faire la lumière sur l’incident. Il a profité lancer un appel à la sécurité pour éviter d’autres drames.

En rappel, le Cheick Abdoul Aziz Soré est né à Nouna et dès l’âge de 7 ans, il a fini de mémoriser le Coran. A la suite d’un appel divin soutenu, il partit très tôt de Nouna, en quête du savoir à travers le monde. Au bout de plusieurs années, il établit sa résidence à Bamako au Mali. Par amour pour le Burkina Faso, il est revenu partager son savoir avec ses compatriotes burkinabè.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. Que Dieu pardonne aussi et surtout ceux qui sont à l’origine (de près ou de loin) de ce drame ! n’accusez pas toujours Dieu, juste pour avoir sa conscience tranquille !

  2. Le miséricordieux écoute nos coeurs et pardonne nos péchés.les victimes du bousculade ont reçu la bénédiction du dûa du guide spirituel..Que leurs âmes reposent en paix..

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *