Burkina : Auguste Denise Barry en liberté provisoire

1819 0

Le colonel Auguste Denise Barry bénéficie depuis ce 28 août 2018 d’une liberté provisoire prononcée par la Chambre de contrôle du tribunal militaire, a appris Burkina24 de sources judiciaires.

L’ancien ministre de la sécurité du Burkina Faso avait été interpellé le 29  décembre 2017 puis mis sous mandat de dépôt le 4 janvier 2018 à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) pour «complot et incitation à la commission d’acte contraire à la discipline et au devoir».

Le procureur militaire avait à l’époque indiqué que dans les Procès-verbaux (PV) de la gendarmerie, « il est ressorti clairement qu’un projet de soulèvement populaire était prévu pour le 30 décembre 2017, avec pour but ultime de contraindre le régime légalement élu du président Roch Marc Christian Kaboré à démissionner ».

 “Vous serez édifiés. Vous allez être servis. Nous sommes au Burkina. Ne vous pressez pas. Attendons. Dans tous les cas, notre pays est  un pays de droit. On ne peut plus faire la force à quelqu’un», avait pour sa part indiqué le ministre de la sécurité d’alors, Simon Compaoré.

Le colonel Barry a été ministre de la sécurité sous le régime de Blaise Compaoré, sous la transition démocratique après la chute de ce dernier et jusque-là, il dirigeait le Centre d’études stratégiques en défense et sécurité (CESDS).

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *