Le Burkina abrite plus de 25 000 réfugiés

804 0

La Commission nationale pour les réfugiés (CONAREF) en collaboration avec la Fondation Hans Seidel a organisé un séminaire de formation sur les droits et les devoirs des réfugiés à l’intention des journalistes du 10 au 12 octobre 2018 à Koudougou.

Le monde compte plus de 67 millions de réfugiés dont les 1/3 sont en Afrique. Selon le Secrétaire Permanent de la Commission nationale pour les réfugiés (CONAREF), Flavien Nezien, le Burkina Faso comptabilise plus de 25 000 réfugiés déclarés sur son territoire avec une dizaine de nationalités.

séminaire de formation sur les droits et les devoirs des réfugiés à l’intention des journalistes
Séminaire de formation sur les droits et les devoirs des réfugiés à l’intention des journalistes

La CONAREF est la structure de gestion des réfugiés au Burkina Faso. Dans l’optique de mieux outiller les journalistes dans le traitement de l’information des réfugiés notamment sur leurs droits et devoirs, la CONAREF en collaboration avec la Fondation Hans Seidel a organisé une session de formation du 10 au 12 octobre 2018 à Koudougou.

Lire aussi👉Mali : Plus de 3.000 réfugiés au Burkina Faso à la suite de violences à Mopti

Cette session de formation visait à contribuer au renforcement des journalistes dans le traitement de l’information sur les enjeux, les défis de la protection des réfugiés et des demandeurs d’asile vivant au Burkina Faso.

Pour le secrétaire général du ministère des affaires étrangères et de la coopération, Seydou Sinka, à la cérémonie d’ouverture de la formation, il s’agit de former les journalistes afin qu’ils puissent jouer le rôle de relai de l’information et de sensibiliser la population sur les droits et devoirs des réfugiés afin de lever toute équivoque.

Lire aussi👉Réfugiés de Mentao : Entre rareté de ressources et terrorisme

Du statut d’un demandeur d’asile, les instruments de protection, la procédure de détermination de statut, l’élaboration des dossiers, les droits et devoirs et la protection des réfugiés, tels sont entre autres les modules qui ont été dispensés durant ces trois jours à une trentaine de journalistes venus de Bobo-Dioulasso, de Ouahigouya, de Ouagadougou, de Dori et de Koudougou.

une trentaine de journalistes venus de Bobo-Dioulasso, de Ouahigouya, de Ouagadougou, de Dori et de Koudougou
Une trentaine de journalistes venus de Bobo-Dioulasso, de Ouahigouya, de Ouagadougou, de Dori et de Koudougou

Par ailleurs, des responsables des services centraux du ministère des affaires étrangères et de la coopération ont été associés à cette formation sur la gestion des réfugiés.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *