Mod’Afrik 2018 : La mode encore conjuguée au temps de l’humanitaire

184 0

Mod’Afrik 2018 a tenu son pari. 17 stylistes venus de différents horizons ont  parlé mode le 24 novembre 2018.

 «  VIH/sida et  grossesses non désirées chez les adolescentes ». C’est sous ce thème que la 5e édition de Mod’Afrik s’est tenue à travers une soirée caritative avec défilés de mode.

Cette édition, selon Koro Dk, n’a pas dérogé à la règle qui définit cet évènement.  «On veut mettre la mode au service de l’humanitaire. On veut aider, donner le sourire à ceux qui en ont besoin.

Tous les 17 stylistes venus du Benin, du Togo, de la Côte d’ivoire, du Sénégal et du Burkina Faso montrent aussi que les stylistes ont un cœur car ils sont venus pour soutenir», dit-elle.

La soirée  a été bien colorée avec plusieurs collections : la « lionne » de Emma du Sénégal, la collection de Essou de l’Ouest de la Côte D’Ivoire, « dessine-moi mon Faso danfani » de Koro Dk, du koko dunda de Bazem’s et la collection de Pathé’o.

 « Dessine- moi mon Faso danfani » est  «une collection qui veut dire qu’on peut travailler le faso danfani en plusieurs façons au lieu de le porter comme le Faso danfani de nos grands-parents. On peut le différencier et l’éclater pour donner autres chose », explique Koro Dk.

 Emmanuelle, la créatrice de la marque Emma style,  dédie sa collection à toutes les femmes.

 « Nous les femmes,  nous somme les vraies battantes. C’est une collection dédiée à toutes les femmes du Burkina et à Koro elle-même.

On ne revendique pas une place dans la société. On fait vraiment un travail de lionne», justifie-t-elle.

Pour Marie Laurence Ilboudo/Marshall, ministre de la femme,  de la solidarité nationale et de la famille, patronne de cette cérémonie, «nous avons une belle collection de tous les stylistes.

Au-delà de ces collections, c’est l’esprit de Mod’Afrik. Aujourd’hui,  Koro Dk a mobilisé ses confrères et ses consœurs autour d’une thématique importante pour le Burkina et pour l’Afrique.

Lire aussi  👉 Mod’Afrik contre la prévalence élevée des grossesses et du VIH chez les adolescents

Quand on sait que nos populations sont jeunes, il est important qu’aujourd’hui, que nous puissions avoir un regard flexible ».

Mod’Afrik, 5e édition, a en effet connu un collecte de fonds pour soutenir les adolescentes précoces.

Saly OUATTARA

Burkina24

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *