« Si le Président Kabore sait qui nous attaque, qu’il envoie le chercher »

766 0

Le Chef de file de l’Opposition politique (CFOP) a félicité les forces de défense et de sécurité qui ont, les 19 et 20 février 2019, « tué 29 terroristes et  détruit d’importants matériels ». Ainsi, « l’Opposition se réjouit de ces victoires de nos Forces de défense et de sécurité (FDS) », a indiqué le mardi 26 février 2019, le porte-parole du CFOP, Alphonse-Marie Ouédraogo, Président de l’URD/MS.

Pour son point de presse hebdomadaire, le Chef de file de l’Opposition politique (CFOP) a livré, en sus des aspects sécuritaires en renouvelant son « indéfectible soutien » aux FDS, sa réaction suite à l’interview accordée par Roch Kaboré à la Deutsche Welle lors de son séjour germanique. Dans ladite interview, le Président du Faso rappelait les liens, « le deal » entre l’ex Président Blaise Compaoré et des groupes terroristes.

En commentaire, c’est une série de questions que le CFOP a procédé. « Quand le régime de Blaise Compaoré pactisait avec les terroristes, quel rôle exact a-t-il joué, lui, à l’époque Président du parti au pouvoir (le CDP), Président de l’Assemblée  nationale ou Premier ministre ? », a lancé Alphonse-Marie Ouédraogo avant de s’interroger : « cette déclaration à l’étranger ne sonne –t-elle pas comme un aveu d’impuissance et une violation de la souveraineté nationale ? ».

Ensuite, quand le Président du Faso confirme que des terroristes sont venus le voir, discuter et repartir paisiblement, poursuit le porte-parole du jour, « c’est absurde et révoltant ». Et il s’explique : « au nom de quel deal le Président Kaboré a pu permettre à des terroristes qui ont massacré des Burkinabè et des Africains de  venir à Kossyam et de repartir sans être arrêtés ? ».

En attendant les réponses à leurs questions, le CFOP estime que « si le Président (Roch) Kaboré sait qui nous attaque, qu’il envoie le chercher, le juger, le condamner, pour que les attaques cessent ».

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre