Situation nationale : Roch Kaboré consulte l’opposition politique

1026 0

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience une délégation de l’opposition politique nationale ce jeudi 4 avril 2019. L’adoption de la constitution, les élections de 2020, ont constitué, entre autres, les points de l’ordre du jour.

A l’issue de plus d’une heure d’entretien, le chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré, a expliqué que c’est suite à une invitation du Chef de l’Etat pour une concertation sur un certain nombre de points. Il  s’agit, entre autres, de l’adoption de la constitution pour le passage à la 5e république et les élections de 2020.

La délégation de l'opposition politique nationale
La délégation de l’opposition politique nationale

Le chef de file de l’opposition a fait savoir qu’il s’agissait des points qui sont restés en suspension dans les discussions antérieures. Il s’est félicité que ces points soient ramenés à l’ordre du jour et avec l’accord du chef de l’Etat d’autres points ont été complétés dans le cadre du dialogue politique annoncé.

« Notre pays traverse des difficultés. Et pour  affronter ces difficultés, il est bon que l’ensemble de la classe politique puisse, non seulement de manière consensuelle, identifier les problèmes et s’asseoir pour échanger autour de ces questions », a indiqué Zéphirin Diabré. Il dit avoir bon espoir qu’il permettra de « tracer de nouvelles pistes pour permettre au Burkina d’affronter et même de relever les défis qui l’assaillent aujourd’hui ».

Lire également 👉 Burkina : Le Premier ministre lance le dialogue avec l’opposition

Finalement, l’audience a servi de rencontre préparatoire qui sera suivie par une autre pour traiter les questions de fond dans le cadre du dialogue politique qui aura probablement lieu en fin du mois d’avril. Le chef de file de l’opposition a salué la disponibilité du Chef de l’Etat pour cette concertation qui va au-delà des questions purement politiques et qui concerne la vie de la nation. Par ailleurs, il a présenté ses condoléances aux victimes du drame de Arbinda et de Zoaga.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre