Aristide Bancé à l’USFA : « J’ai eu ce que je voulais »

1117 0

Blessé pendant plusieurs mois, l’international burkinabè Aristide Bancé a fait son come-back dans le championnat du Burkina au sein de la formation de l’Union sportive des forces armées (USFA). Après avoir passé quatre mois au sein de l’équipe militaire Bancé est satisfait d’avoir retrouvé son temps de jeu et étudie les propositions.

Saison réussie pour Aristide Bancé. C’est l’analyse que fait l’attaquant des Étalons après son bail de quatre mois passé dans le championnat national du Burkina. Troisième du Fasofoot, l’Union sportive des forces armées (USFA) recherchait également la 3e place à la Coupe du Faso. Mais les militaires ont été contrariés par les commerçants de l’ASEC de Koudougou. Aristide Bancé, qui revenait de près de six mois de blessure, tire sa satisfaction.

« Personnellement, j’ai eu ce que je voulais. Je voulais revenir à 80 ou 90% de ma forme. Si j’ai terminé meilleur joueur de ce mois d’avril, cela veut dire que je suis en train de monter. Cela veut dire que je ne dois pas m’asseoir. Je ne dois pas dormir. Je dois continuer à travailler. Au départ, c’était difficile. Maintenant, on constate que je monte de rythme. Pour moi, c’était positif », relève l’international burkinabè.

“J’ai pris un risque”

En plus, le retour de Aristide Bancé dans le championnat du Burkina, a été salué par les observateurs du football burkinabè. Son geste peut-il inspirer d’autres joueurs en difficulté en Europe ou ailleurs ? Bancé est mesuré sur la question, car estime-t-il, « s’ils ne veulent pas revenir, chacun a sa raison. J’ai pris un risque. Imaginez-vous peut-être que ça ne marchait pas. Imaginez que j’arrive et je n’arrive pas à élever le niveau. Il y a tout ça qu’il faut prendre en compte. Il y a aussi que la Fédération et ceux qui sont haut placés doivent encourager ces joueurs-là à revenir.  Si nous venons et qu’on t’encourage pas, c’est difficile. Il faut faire passer ce message pour que ces joueurs puissent revenir pour relancer le championnat ».

Une préférence pour l’Afrique de l’Ouest

En effet, Aristide Bancé a pu se relancer et est déjà l’objet de convoitise de plusieurs clubs en Afrique du Nord et dans le golf. « En tout cas, j’ai des propositions mais c’est encore dans les pays Maghreb. Si j’ai une bonne proposition en Afrique de l’Ouest ici, je vais essayer de réfléchir. Sinon, les propositions concrètes, ce sont dans les pays Maghreb, la Tunisie, l’Égypte. J’ai aussi des propositions en Arabie Saoudite », confie Bancé. 

« Si je n’ai pas le choix, s’il y a une équipe avec laquelle on s’entend bien sur les conditions, peut-être que je vais franchir le pas. Je n’aurai pas le choix. J’ai envie de rester dans le Fasofoot mais financièrement si je perds, qu’est-ce que je fais. J’ai eu ce que je voulais, je dois aller. Ma famille compte sur moi hein », conclut Bancé.

Le Burkinabè compte prendre quelques jours de vacances et se remettre rapidement au travail pour retrouver sa forme et étudier les propositions.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Il y a 1 commentaire

  1. Félicitations Aristide BANCE, tu viens de prouver que tu fais parti des grands joueurs qui ont du cran.
    Bonne suite à toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre