Burkina : La caravane « stop hépatites » lancée à Koudougou

343 0

L’association Action santé positive a lancé la 2e édition de la caravane contre les hépatites virales le samedi 20 juillet 2019 à Koudougou. La cérémonie a été présidée par le ministre de la santé Claudine Lougué, en présence du parrain Charlemagne Ouédraogo, ainsi que d’autres personnalités.

Abdoulaye Tangara, coordonnateur de la caravane « stop hépatites » pour le Burkina Faso, est catégorique. Les hépatites virales tuent plus que le SIDA. Elles sont effectivement la 7ème  cause de mortalité dans le monde bien que loin devant le SIDA, la tuberculose et le paludisme. Au Burkina Faso, plus de 2 millions de personnes portent l’hépatite B ou C, mais malheureusement les 90% ne le savent toujours pas. Ces personnes courent le risque de développer par ignorance une cirrhose ou un cancer du foie.

Pour lui, « cette lutte contre les hépatites est juste,   légitime, vitale simplement, parce que les hépatites tuent en silence et cela ne peut laisser indifférent ».

Face à un tel péril qui menace les populations africaines et burkinabè en particulier, « qu’avons-nous fait, que faisons-nous, ou que ferons-nous », s’interroge t-il. A l’association Action santé positive, ils ont décidé d’agir.

D’après lui, ils ont choisi la voie de l’action concrète pour bouter les hépatites B et C hors de frontières « comme jadis nous avons réussi à le faire contre la polio et bien d’autres maladies, tel est objectif visé à travers cette caravane ».

La ministre de la santé Claudine Lougué était présente à la cérémonie de lancement. « Cette maladie constitue une priorité pour le ministère de la santé », dit-elle. En effet, poursuit-elle, un plan stratégique concernant la période 2017-2021 a été élaboré et vise à éliminer les hépatites virales à l’horizon 2021.

Engagement d’un parrain

Elle se réjouit de cette initiative et a par conséquent encouragé et félicité les initiateurs, avant de procéder au lancement de la caravane.

La 2e édition est parrainée par Charlemagne Ouédraogo, président de l’Ordre des médecins du Burkina.  Le parrain régional Seydou K Zagré, directeur de cabinet du président du Faso, a pris l’engagement de prendre en charge pour ce qui est de Koudougou, ceux qui se seront dépistés positifs. Et pour ceux qui feront leur premier vaccin, les  deux autres seront à sa charge.

La caravane sillonnera les 13 régions du pays.

Plus de 2 milliards de personnes à travers le monde ont déjà été en contact avec les hépatites virales. Plus de 500 millions de personnes sont porteuses des virus B et C et malheureusement plus de 1,5 million de personnes décèdent des suites  d’hépatite chaque année à travers le monde, selon l’Organisation mondiale de la Santé.

Michel YAMEOGO

Pour Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre