Alassane Dramane Ouattara: « La coopération ivoiro-burkinabè se porte à merveille »

237 0

La 8e conférence au sommet  du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso s’est tenue ce mercredi 31 juillet 2019 à Ouagadougou. Au cours du sommet,  les deux chefs d’Etats ont procédé à l’évaluation de la mise en œuvre des décisions et recommandations issues de la 7e conférence au sommet tenue à Yamoussoukro le 27 juillet 2018.

Au terme des travaux de la 8e  conférence au sommet des chefs d’Etats du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, trois nouveaux accords ont été signés dans les domaines des frontières, de la mobilité des enfants, des mines et des carrières.

Signature des accords entre les deux pays
Signature des accords entre les deux pays

Concernant la situation des ex- occupants  du Mont Péko, la conférence a réitéré « l’impérieuse nécessité de régler définitivement cette question ». Selon le communiqué final du sommet, les deux chefs d’Etats se sont engagés à rechercher ensemble les ressources nécessaires avant la fin 2019, pour « procéder au recensement des ex-occupants du parc national du Mont Péko ».

« Je me félicite des fructueux échanges que nous avons eus aux différents points inscrits à l’ordre du jour de nos travaux. Nous pouvons affirmer que la coopération ivoiro-burkinabè se porte à merveille », a indiqué le Président de la Côte d’ivoire,  Alassane Dramane Ouattara.

Lire également 👉8e TAC : Projecteurs sur les difficultés

« Les résultats enregistrés témoignent de notre volonté commune de rendre cette coopération encore plus dynamique et mutuellement bénéfique. Il est vrai qu’il reste d’importants efforts à accomplir dans bien de domaines. J’invite par conséquent nos gouvernements respectifs à redoubler d’efforts en vue de traduire en réalisation concrètes les décisions et les recommandations prises lors du sommet. Notre objectif étant l’éradication de la pauvreté et le développement durable en vue du bien-être de nos populations. C’est à ce titre que nous mettrons nos populations, notamment notre jeunesse à l’abri de la tentation de l’immigration clandestine et du terrorisme », a-t-il ajouté.

Décoration des autorités ivoiriennes
Décoration des autorités ivoiriennes

Au regard de la tenue du forum des hommes d’affaires ivoiriens et burkinabè et de la 1ère  édition  des journées  culturelles et artistiques, le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a fait savoir que «  tous ces résultats engrangés sont à mettre à l’actif de l’excellence de notre coopération ».

La périodicité de la rencontre a été revue. La conférence au sommet des chefs d’Etats se tiendra désormais chaque deux ans et la réunion du comité de supervision annuellement. Des mesures qui devraient entrer en vigueur à la suite du TAC de 2020 en Côte d’Ivoire.

Par ailleurs, le président de la Côte d’Ivoire a été élevé au rang de Dignité de grand-croix de l’ordre de l’Etalon du Burkina Faso. Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre ivoirien a été élevé au rang de grand officier de l’ordre de l’Etalon et Hamed Bakayoko, ministre de la défense ivoirienne, commandeur de l’ordre de l’Etalon.

Oui KOETA et Jules César KABORE

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre