Coordination des structures syndicales et associatives des commerçants

Meeting du 31 août 2019 : Des commerçants se désolidarisent

173 0

A la veille de la journée de « dénonciation et d’interpellation » organisée par l’Unité d’action syndicale (UAS) et de 21 autres organisations syndicales et de la société civile, un regroupement de commerçants se désolidarise.

Dans une déclaration ce vendredi 30 août 2019 à Ouagadougou, la Coordination des structures syndicales et associatives des commerçants, et le Mouvement des commerçants burkinabè pour le développement et l’émergence du Faso ont décidé de ne pas participer à la  journée de « dénonciation et d’interpellation » du 31 août 2019.

Lire également 👉Burkina : Une vingtaine d’organisations, dont l’UAS, appellent à une journée de “dénonciation” le 31 août 2019

Face à cette situation, ces organisations qualifient ces manifestations de «marches et meetings inutiles ». Elles estiment que le « moment n’est pas propice pour ces genres d’activités ».

Lire aussi 👉 Burkina : Rupture collective de jeûne au siège du HCRUN

Pour le coordonnateur adjoint de  la coordination des structures syndicales et associatives des commerçants, Abdoulaye Compaoré, « l’heure est grave et le pays est endeuillé ». Il a fait savoir que la coordination des structures syndicales et associatives des commerçants regroupe une trentaine de structures composées d’associations et de syndicats de commerçants.

En rappel, l’Unité d’action syndicale (UAS) et 21 autres organisations syndicales et de la société civile, face à « la situation nationale », a appelé à une journée de « dénonciation et d’interpellation » le 31 août 2019.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre