CDP : Le camp d’Eddie Komboigo gagne son procès

313 0

Le samedi 21 septembre 2019, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a été situé sur les assignations en justice pour la suspension du congrès prévu se tenir le dimanche 22 septembre 2019. Quatre assignations étaient en justice dont trois pour demande de suspension du congrès.

Après traitement du dossier au Tribunal de grande instance de Ouagadougou suite à l’assignation du CDP et de son président en référé par Daniel Rasmané Sawadogo, Mahamadi Lamine Kouanda et d’autres personnes, le camp de l’actuel président, Eddie Komboigo, a été autorisé à tenir le congrès.

Lire 👉 CDP : Des cadres exigent la démission d’Eddie Komboigo

Au siège du parti, les militants ont accueilli la nouvelle avec liesse. Eddie Komboigo a informé que le Congrès extraordinaire du Congrès pour démocratie et le progrès (CDP) se tiendra le dimanche 22 septembre 2019.

Aussi, a-t-il lancé un appel aux « camarades » qui ont intenté le procès. « Lorsqu’on est mis en minorité, on s’incline. Ce sont des gens qui se disent expérimentés mais leur pratique n’est pas recommandable», a souligné Eddie Komboigo. « Nous leur demandons de se calmer et de travailler à ce que le CDP avance ».

Quant à d’éventuelles sanctions contre les frondeurs, le président du CDP laisse le soin au BPN d’en décider.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre