Ouagadougou : Les premiers feux tricolores solaires allumés

697 0

La société Squall Group, en partenariat avec l’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ANEREE), a offert des feux tricolores solaires à la Commune de Ouagadougou. Ces feux tricolores sont installés au niveau du carrefour de l’Hôtel administratif sis à la zone ZACA. L’inauguration de cette technologie solaire a eu lieu ce vendredi 18 octobre 2019. La cérémonie a été présidée par le ministre en charge de l’énergie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo.

L’arrondissement n°1 de Ouagadougou a désormais des feux tricolores solaires. Ces feux ont été inaugurés ce vendredi 18 octobre 2019. Leur installation a  été possible grâce à un partenariat public privé entre la société Squall group et l’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergique (ANEREE).

« L’énergie solaire est une technologie qui intéresse vraiment le public burkinabè de nos jours. Il suffit tout simplement d’avoir des matériels de qualité », a affirmé le promoteur de Squall Group, Squall Ouédraogo.

Ces feux tricolores solaires, s’en vantent ses concepteurs, présentent des avantages tels que la réduction de la facture d’électricité des différentes Mairies, une fonctionnalité en réseau fermé à l’aide d’un système wifi intégré et sécurisé et une utilisation de panneaux de dernière génération Monocristallin d’une durée de vie minimale de 25 ans.

Le ministre de l’énergie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, était le Président de la cérémonie d’inauguration. Accompagné de ses trois collègues en charge des transports, de l’habitat et des infrastructures, il a rappelé que le gouvernement s‘investit dans la mise en place et le fonctionnement des infrastructures de qualité.

Bientôt dix autres feux tricolores solaires…

« Aujourd’hui, le gouvernement dépense beaucoup d’argent pour pouvoir mettre les infrastructures en place. Rien que les feux tricolores, c’est des millions que nous investissons. Mais, aussi avec l’électricité que nous donnons pour faire fonctionner ces feux tricolores, c’est beaucoup d’argent », a-t-il indiqué.

Le potentiel de l’énergie solaire, pour le ministre, n’est plus à démontrer. « On pensait que le soleil était une calamité. Mais, en réalité, c’est l’or blanc du Burkina Faso », a-t-il ajouté. L’objectif, selon lui, est de faire en sorte que l’énergie ne soit plus vue comme un luxe, mais comme un droit pour toute la population.

Il a, par ailleurs, annoncé la commande de dix feux tricolores solaires auprès de la société Squall Group. Ces nouveaux équipements solaires seront placés dans d’autres carrefours à Ouagadougou pour réguler la circulation.

En rappel, Squall Group est une société burkinabè évoluant dans le domaine des équipements et articles divers. Elle est spécialisée dans l’importation, la fourniture, l’installation, la formation, le suivi-contrôle et la maintenance des équipements énergétiques solaires. 

Noufou KINDO et Eliette ZOUNGRANA (Stagiaire)

Burkina 24

Lire également : Sécurité routière : Des feux tricolores solaires bientôt dans les rues de Ouaga

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre