Rentrée de l’Académie de Police 2019-2020 : La lutte contre le terrorisme en ligne de mire

111 0

Ce jeudi 14 novembre 2019, marque le début officiel des activités scolaires de cette année de l’académie de Police. Cette cérémonie consacre officiellement la rentrée de la 4e promotion qui entame la 2e année de sa formation et la 5e promotion qui débute la première année de sa scolarité.

Pour la quatrième fois consécutive l’Académie de Police a organisé sa rentrée des classes. Cette cérémonie consacre officiellement la rentrée de la 4e promotion qui entame la 2e année de sa formation avec 32 élèves commissaires et 200 officiers de Police. La 5e promotion (composée de 100 élèves officiers et  10 élèves commissaire de Police), quant à elle,  débute la première année de sa scolarité.  

Lire également 👉Burkina : 231 officiers de la police nationale prêts à servir

« Les politiques publiques de sécurité face à la montée du terrorisme : quelle stratégie pour une résilience nationale », c’est le thème retenu pour cette rentrée 2019-2020. Edmond Tapsoba, directeur général de l’Académie de police, a expliqué que le thème sera décortiqué pour avoir plus d’informations et de stratégies pour venir à bout du terrorisme.

Egalement, plusieurs sous thèmes seront développés lors de cette rentrée académique. Il s’agit, entre autres, de la « résistance populaire et chance de survie communautaire » et « la place polémique des forces étrangères dans la lutte contre le terrorisme ». « La recommandation du G5 Sahel sur l’implication des forces paramilitaires dans la lutte contre le terrorisme : une nécessité ou une option » et « résilience économique au choc du terrorisme » seront aussi examinés.

Rentrée des classes à l’Académie de police

Dr Roger Ouédraogo, commissaire divisionnaire de police, Siaka Coulibaly, juriste et analyste politique, Paul Oumar Kolaga, diplomate consultant, Dr Rassablaga Ouédraogo, directeur exécutif de l’institut Free Afrik, Pr Idrissa Ouédraogo, enseignant chercheur à Ouaga II à l’UFR SEG, passeront en revue ces différents thèmes.

Cette rentrée académique opère dans un contexte marqué par une dégradation de la sécurité nationale. « Cela nous oblige à refonder nos priorités et à axer cette année sous l’égide de recherche de solutions au phénomène du terrorisme », a indiqué Serge Ilboudo, représentant la secrétaire générale du ministère de la sécurité. Par ailleurs, il s’est adressé aux élèves de l’Académie de police.

 « Vous êtes un espoir! Vous devez être notre espoir ! Vous devez être cette graine de qualité sur qui reposent la sérénité et la convivialité du Burkina Faso. Qu’il redevienne notre Patrie rayonnante dépend aussi de vous. Mais cela ne peut pas se faire si vous ne vous laissez pas semer sur un bon terrain, mieux à bonne école. Ayez confiance en la formation.

Les efforts du gouvernement pour enrayer ce fléau et préserver la paix  et la quiétude des populations resteraient vains, si nos hommes ne sont pas professionnellement aptes pour y faire face. A quoi serviraient les moyens matériels ou financiers engagés et les stratégies de sécurité dans cette lutte, si vous qui êtes appelés à les utiliser ou les mettre en œuvre afin d’atteindre les objectifs de sécurité, vous n’êtes pas suffisamment formés pour être efficaces ? »

Serge Ilboudo

En rappel, l’Académie de Police est une école supérieure de la Police Nationale basée dans la commune rurale de Pabré. Elle a ouvert ses portes en 2015 et assure la formation initiale des élèves Commissaires et Officiers de police. Elle forme également les personnels de la Police Nationale en formation continue.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre